Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Rébellion ivoirienne : Doumbia Kader, proche d’IB lance une bombe / Comment Soro a planifié la mort de Désiré Tagro, N’guessan N’dri, 80 personnes asphyxiées dans un conteneur

Publié le mardi 26 novembre 2019  |  L’Essor Ivoirien


L’attaque de la BECEAO, mort de Kass, d’Adams, d’IB rattrapent enfin le petit gros
Du balaise dit sur l’ex-patron des forces nouvelles, Guillaume Soro, hier à une conférence historiquement prononcée à la Maison de la Presse au Plateau. Il est impliqué dans plusieurs assassinats selon un sachant. Possibilité d’une plainte des victimes. Morceaux choisis.

Exacerbé pourrait-on l’imaginer par les mensonges de l’ex-secrétaire général des forces nouvelles, Soro Guillaume, Doumbia Kader ex-homme de main d’Ibrahim Coulibaly alias IB a décidé de rompre le silence, hier. Le lieu choisi est bien la Maison de la presse au Plateau. Il s’est prononcé sur la mort de Désiré Tagro, fidèle des fidèles de Laurent Gbagbo, du capitaine Ibrahim Coulibaly et plusieurs crimes commis par M. Soro qui veut se faire passer pour la victime aujourd’hui. Président de l’association des victimes de Soro Guillaume, DOUMBIA Kader compte traduire devant les tribunaux compétents l’homme qui a commis plusieurs assassinats pendant la rébellion ivoirienne. Soro Guillaume était sans pitié. ‘’ Pensez-vous que si nous n’avons pas tué IB et Désiré Tagro, on serait en paix aujourd’hui ?’’ Son appel radiophonique au Burkina l’a trahi. C’est bien SORO Kigbafori Guillaume qui a tué IB, assène le conférencier. ‘’ Ibrahim Coulibaly n’est pas mort au combat. Il s’est rendu et a été torturé par Soro avant qu’il n’enlève son cœur comme ce fut le cas de Kass’’, révèle ce responsable de l’association des droits français créé en mai 2019. Parce que déjà blotti dans sa luxueuse chambre de l’hôtel du Golf, Soro menaçait de désarmer IB par la force s’il ne rendait pas les armes. Les victimes de Soro estimant que ses crimes étant récents pour travestir l’histoire, elles ont décidé de saisir les juridictions compétentes pour situer les responsabilités sur ces crimes qui sont imputés à l’ex-patron de la rébellion.

C’est bien Soro Guillaume qui a atrocement tué IB et tous ces proches. L’ex-président de l’assemblée nationale, ce civile qui s’est indignement approprié la paternité de la rébellion et l’a imprimée d’une violence inimaginable, redoutait de toute évidence le militaire Ibrahim Coulibaly de lui ravir son poste. A partir de ce moment, la décision d’affaiblir son éternel rival IB traverse son esprit en mettant fin à la vie des proches du capitaine exilé. Adams, un irréductible du capitaine IB est lâchement assassiné sous le contrôle de SORO. Un autre militaire, Kass est abattu le 21 juin 2004 par Guillaume Soro. Koné Dramane, un aide de camp de Koné Memssaba n’échappe pas à la furia de Soro qui le soupçonne de rouler pour Ibrahim Coulibaly. Soro Guillaume ne s’arrête pas en si bon chemin en asphyxiant plusieurs jeunes militaires proches d’IB dans un conteneur. Le conférencier a invité plusieurs familles des victimes à rejoindre sa structure pour porter plainte contre l’homme qui a créé la désolation en Côte d’Ivoire pendant la rébellion ivoirienne. C’est bien lui, Guillaume Soro qui a planifié la mort de N’dri N’guessan, ce jeune appelé Do Félix de la cosmogonie baoulé. Soro faisant croire que celui-ci est mort dans une embuscade de Sam Bokary. ‘’ Je demande aux parents de ce frère de nous rejoindre pour porter plainte contre Soro. En plus, l’ex-Pan qui se cache en Europe, a planifié le cambriolage de la BCEAO, la banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Il dit avoir sollicité l’armée française pour sa protection.
C’est du mensonge selon le conférencier car Soro détenait une forte armée à cette époque pour la sécurisation conséquente de la BCEAO. Le conférencier qui était à cette époque à Bouaké et qui y dirigeait un journal menait de précieuses investigations sur la rébellion même s’il était considéré comme l’un des ennemis du régime de LAURENT Gbagbo. Ne dit-on pas que le journaliste n’a pas d’amis ? Le 7 avril 2003, Soro tient à son secrétariat général une réunion portant sur un seul ordre du jour : Le cambriolage parfait jusqu’au os de la BCEAO prétextant l’achat d’armes. Il informe IB de ce coup en préparation. Mais le militaire décline l’offre parce que la déontologie militaire lui interdit formellement ces pratiques. Le 23 aout 2003 IB est arrêté en France grâce à une plainte de LAURENT Gbagbo roulé dans la farine par Soro et certaines autorités françaises DONT Devillepin. Soro promettait à Laurent Gbagbo de porter plainte contre IB car les rebelles étaient prêts à désarmer. Une véritable farce de Guillaume Soro pour mettre hors d’état de nuire Ib qui lui donnait du fil à retordre dans la rébellion. Le Woody n’a rien compris. Il a toujours mordu ses doigts quand il réfléchit mal. Le 19 septembre 2003 une seconde réunion se tient entre Soro et son secrétariat général toujours sur l’attaque honteuse de la prestigieuse banque régionale. Afin la banque est attaquée. 80 jeunes gens sont tués devant l’établissement financier. Coup planifié par Soro pour endormir l’opinion nationale et internationale. C’est bien cet homme qui se fait passer pour victime et accuse les autorités ivoirienne d’avoir radié son aide de camp des rangs de l’armée alors que celui-ci a pris une balle pour Ouattara. Faux ! indique le conférencier qui trouve les raisons de cette prise de balle de son aide de camp ailleurs et non au front ou au combat.

Jeanne Auréole
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment