Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Grande mobilisation des Femmes du Fpi, samedi, à Yopouguon : Marie-Odette Lorougnon annonce la reconquête du pouvoir, « Femmes de Côte d’Ivoire, le pays nous appelle »

Publié le lundi 2 decembre 2019  |  Le Nouveau Réveil
Dialogue
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Dialogue gouvernement-opposition: le FPI exige la libération de Koua Justin avant la reprise des discussions
Jeudi 27 juin 2013. Abidjan. Le Front populaire ivoirien, au cours d`une conférence de presse fait l`état des lieux de la situation socio-politique en Côte d`Ivoire. Le Fpi exige du gouvernement la libération des prisonniers politiques et la création d’un environnement propice à un dialogue politique crédible. Photo: Marie-Odette Lorougnon, Vice-présidente chargée de la mobilisation.


Dans la logique de la reconquête du pouvoir d’Etat, l’Organisation des femmes du Front populaire ivoirien (Offpi) a tenu sa 5ème Assemblée générale ordinaire, samedi dernier. Les assises se sont déroulées dans la commune de Yopougon, à Azito Village. C’est une Assemblée générale qui a pris l’allure d’un meeting au regard de la forte mobilisation. Les femmes du parti de Laurent Gbagbo sont venues de toutes les régions. L’Offpi a battu le rappel de toutes ses bases. A travers ce grand rassemblement, l’Organisation entend «définir son plan d’action, arrêter une stratégie et rechercher les moyens d’actions pour agir efficacement » dans la perspective des échéances électorales de 2020. D’où le thème « Quelle Offpi dans le défi de 2020 ». Marie-Odette Lorougnon, vice-présidente du Fpi, a fait remarquer que le Fpi est dans une phase de « renaissance et de résurrection». Et les femmes du Fpi, soutient-elle, veulent être à l’avant-garde de cette mutation. «Nous sommes des héroïnes. Femmes du Fpi, notre mobilisation massive entonne le chant de la victoire. Nous sommes désormais les initiées du combat pour la liberté et la dignité de notre pays. La mère patrie, à la croisée des chemins, a besoin de tous ses enfants. Quelle Offpi dans le défi de 2020 ? Ce thème sonne comme un appel. Femmes de Côte d’Ivoire, camardes militantes, le pays nous appelle. Nous devons nous mobiliser pour la libération et le retour effectif du président Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Il nous faut agir, c’est un impératif. La patrie a besoin de notre fidélité, de notre loyauté et surtout de notre solidarité. Nous nous devons d’aller jusqu’au bout» a-t-elle proclamé. Les femmes du Fpi ne veulent lésiner sur aucun moyen pour les élections de 2020. Et la reconquête du pouvoir d’Etat, a-t-on noté, passera par le maillage du territoire national. «Le Fpi ayant décrété “2020, année électorale’’, nous devons participer pleinement au processus électoral de 2020. Ceux qui ont roulé librement, ces dernières années, doivent se dire désormais que le Fpi est de retour. Fpi is back. Le devoir nous appelle. Je peux dire que ces défis sont à notre portée. Je peux dire à la Direction que les femmes du Fpi sont prêtes à prendre leur part dans la recherche du consensus national pour des élections justes et transparentes. Cela signifie qu’il faut se battre pour une nouvelle Cei, pour une liste électorale irréprochable. Les femmes du Fpi sont conscientes de leur rôle dans ce combat. Elles savent, pertinemment, que la mobilisation implique qu’il faut envahir la Côte d’Ivoire, à travers les structures du parti. Elles savent qu’il faut fouiller, il faut bêcher. Elles savent qu’il ne faut laisser nul espace où la femme du Fpi ne passe et repasse» Namizata Fofana, présidente du Comité d’organisation, de dresser les défis qui attendent l’Offpi sur le chemin de 2020. «Nous allons réfléchir sur la contribution des femmes du Fpi à la réconciliation nationale et aux élections à venir. Il y a pour l’Offpi beaucoup de défis à relever en 2020: Le défi d’une Côte d’ Ivoire réconciliée, le défi d’une Commission électorale véritablement indépendante, démocratique, consensuelle avec un découpage électoral équilibré, le défi de la garantie des libertés individuelles, le défi de la sécurisation des candidats aux prochaines élections, le défi d’une élection inclusive. Nous allons faire l’état des lieux de notre organisation, réfléchir à la politique de redéploiement de l’Offpi sur toute l’étendue du territoire national, procéder à une mobilisation de nos structures autour des missions assignées à nos secrétaires nationales. » Koné Boubakar, vice-président, représentant le parrain, Dr Assoa Adou, secrétaire général du Fpi, vient d’arriver de Bruxelles. Il a transmis les nouvelles fraiches du président Laurent Gbagbo et a dit sa fierté aux femmes du Fpi pour leur engagement dans la lutte pour la délivrance de la Côte d’Ivoire. L’Assemblée générale s’est tenue sous la forme d’un séminaire avec différents ateliers qui se sont déroulés en Commissions. Mme Simone Ehivet Gbagbo, 2ème vice-présidente du Fpi, était l’invitée principale. Mme Adèle N’dabian, secrétaire exécutif chargé des Femmes du Pdci-Rda, représentait le secrétaire exécutif en chef, Pr Maurice Kakou Guikahué, et d’autres partis dont le Mfa, l’Urd, la plateforme Eds étaient également présents.

JBK
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment