Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Mandat d’arrêt contre Soro : Affoussiata Bamba réplique au procureur Adou: « Nous vous livrerons tous les secrets de ce feuilleton d’espionnage mal monté »

Publié le vendredi 27 decembre 2019  |  Abidjan.net
Conférence
© Abidjan.net par Marc Innocent
Conférence de presse des avocats de Alain Lobognon suite à la décision rendue le 29 Janvier dernier
Vendredi 01 Février 2019. Abidjan. Suite à l’incarcération du député Alain Lobognon le 29 Janvier dernier, les Avocats, Me Bamba-Lamine Affoussiata, Me Diallo Souleymane et Me Diarrassouba Lamine, ont animé une conférence de presse afin de faire la lumière sur ces points relatifs au procès. Photo: Me Affoussiata Bamba-Lamine


Ça s’appelle une réplique du berger à la bergère. A peine le procureur de la République près le Tribunal de première instance d’Abidjan a achevé sa conférence de presse à Abidjan pour fournir les preuves des accusations justifiant le mandat d’arrêt international délivré contre Guillaume Soro et la mise sous mandat de dépôt de plus d’une quinzaine de ses proches, Me Affoussiata Bamba-Lamine a pris la relève depuis l’Europe. L’ancienne ministre de la Communication, haut cadre de Générations et peuples solidaires (Gps), le mouvement politique de l’ex-président de l’Assemblée nationale a réagi spontanément sur les preuves livrées par le Parquet d’Abidjan.

L’avocate inscrite au Barreau de Paris remet systématiquement en cause toutes ces preuves avancées par le procureur Richard Adou Kouamé. « Vous avez tous écouté le procureur de la République, Adou Richard et entendu ses explications scabreuses. Vous avez entendu aussi une bande audio de mauvaise qualité et incomplète. (…) Cette audio est d’une légèreté déconcertante. Je précise et j’insiste qu’elle date de l’année 2017. Pourquoi l’exhumer aujourd’hui, quasiment trois ans après. Et pourquoi l’audio est-elle incomplète ? », interroge Affoussiata Bamba-Lamine, qui rappelle sa sortie la veille dans laquelle elle faisait état d’un espionnage entrepris par le régime d’Abidjan et exécuté par un certain Francis Perez, président-fondateur du groupe Pefaco.

Le Conseil juridique et constituant la Défense d’office de Guillaume Soro a promis faire toute la lumière sur ce sujet. « A dose homéopathique, nous vous livrerons tous les secrets de ce feuilleton d’espionnage mal monté par Abidjan », a annoncé la proche collaboratrice de Guillaume Soro.

Sans devancer son leader, qui a promis le grand déballage dans les jours et semaines à venir, Affoussiata Bamba a d’ores et déjà livré un pan de ces révélations. Notamment en ce qui concerne l’enregistrement audio brandi par le procureur. « Pour avoir écouté l’enregistrement complet et original dont les services étrangers ont copie, elle est incomplète tout simplement parce que lorsque M. Guillaume Soro se vante du soutien des ex-comzones, cette affirmation n’a d’autre objectif que de tirer les vers du nez de l’espion du jour qui accompagnait M. Francis Perez, le nommé Olivier Bazole de son nom de barbouze. L’audio est coupée justement parce que dans la version originale l’espion affirme qu’il a la gendarmerie nationale avec lui par le truchement de M. Robert Montoya opérateur dans l’armement bien connu dans la sous-région ouest-africaine », lâche la juriste de Guillaume Soro qui soutien et déplore une machination visant à « cueillir M. Soro, et ce en vain ».

Tournant cette page, Affoussiata Bamba a lu un communiqué du président de Gps sans lequel elle traduit les remerciements de Guillaume Soro aux forces politiques alliés, lesquelles lui ont témoigné leurs soutiens depuis son retour manqué et les accusations dont il est l’objet.

A ces alliés, ainsi qu’à ses partisans, il a lancé un appel à se lever pour faire front contre ce qu’il dénonce comme étant une « autocratie » des dirigeants actuels. « Il n’y a qu’une seule façon de faire face à l’autocratie, c’est la résistance. Dès lors, le Gps entend, dès à présent, faire vigoureusement front à l’autocratie en Côte d’Ivoire ». Pour ce faire, Guillaume Soro annonce une réorganisation nouvelle des instances de son mouvement qui sera publiée dans les toutous prochains jours. Dès ce vendredi déjà, il prévoit la mise en place de la délégation européenne ainsi que la divulgation de sa composition. Aussi, il exhorte les adhérents à Gps à continuer, « dans la sérénité et le calme » de recruter massivement et de façon populaire de nouveaux militants. « Le président de Gps lance également un appel à tous les démocrates ivoiriens épris de liberté et de justice à se tenir debout. Le combat pour la démocratie mérite qu’on y consacre la vie », conclut Affoussiata Bamba-Lamine.

F.D.B



Mandat d’arrêt contre Soro : Affoussiata Bamba Lamine Répond à Adou Richard
Publié le: 26/12/2019  |  Abidjan.net TV

Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment