Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le PSGouv a enregistré, fin 2019, une « intensification de l’action sociale du gouvernement » (Porte-parole)

Publié le lundi 24 fevrier 2020  |  AIP
Sidi
© Ministères
Sidi Tiémoko Touré, Ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, de l`Emploi des Jeunes et du Service Civique.


Abidjan- Le programme social du gouvernement (PsGouv) a permis d’avoir, à fin 2019, « des résultats qui traduisent bien la notion d’intensification de l’action sociale du gouvernement », a affirmé, lundi, à Abidjan, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, lors d’une conférence de presse à son cabinet.

« Au plan financier, sur des ressources disponibles de 369,5 milliards de FCFA en 2019, les dépenses exécutées se chiffrent au 31 décembre 2019 à 332 milliards, soit un taux d’exécution financière de 89,9%. Ces résultats devraient contribuer à accélérer l’amélioration des conditions de vie des populations », a déclaré M. Touré, soulignant que « le défi au cours de l’année 2020 sera de maintenir, voir accélérer la cadence d’exécution des activités pour atteindre les résultats projetés ».

Le PS Gouv comporte 156 actions, 67 projets majeurs, 57 réformes et 32 mesures d’accompagnement de l’action sociale.
En matière d’éducation, 10 300 enseignants ont été recrutés et mis en responsabilité. 186 000 tables-bancs ont été réceptionnés et 636 latrines-écoles construites en milieu rural sur un objectif de 1 494. 3 077 salles de classe ont été construites au préscolaire et au primaire, 35 collèges de proximité construites y compris le lycée d’excellence de Grand Bassam. 5 000 enseignants du primaire sortis des Centres d’animation et de formation pédagogique (CAFOP), 901 professeurs de collèges, 585 professeurs de lycées et 440 animateurs et éducateurs préscolaires soit 17 226 enseignants et personnels d’encadrement ont été mis en responsabilité.

Le ministre Sidi Touré a rappelé qu’en ce qui concerne l’accès à l’électricité, 819 villages ont été électrifiés correspondant à trois fois la performance enregistrée par an entre 2011 et 2018. Plus d’un million de ménages pour un objectif de 850 000 ont bénéficié de la baisse de 20% du tarif social leur permettant de réaliser 3,9 milliards d’économie. Quant au programme Electricité pour tous, il a permis à 203 018 ménages de se raccorder au réseau électrique à 1000 FCFA au lieu de 150 000 FCFA.

Le programme des logements sociaux a enregistré de 2011 à 2019 quelque 15 618 logements dont 10 126 réalisés par des opérateurs privés, 3 859 par la Société de construction et de gestion immobilière (SICOGI) et 1 633 par le programme de terrains équipés à bas coûts. Les conditions d’habitabilité sont réunies pour les 870 logements de la cité de Bingerville. La cité ADO de Yopougon est raccordée à l’eau et à l’électricité et les derniers volets des travaux de rafraîchissement des bâtiments en cours.

En matière de santé, la phase active de la Couverture maladie universelle (CMU) a démarré avec le début des prélèvements en juillet 2019 et celui des prestations le 1er octobre. « Les dispositions particulières pour le démarrage de la CMU permettront à toutes les personnes prélevées de bénéficier des prestations, même si elles ne sont pas encore détentrices de la carte », a souligné Sidi Touré, précisant que 2 979 469 bénéficiaires sont identifiés dont 1 414 330 n’ayant jamais bénéficié de couverture maladie.

Le Programme élargi de vaccination (PEV) a enregistré, à fin septembre 2019 l’acquisition de 311 réfrigérateurs et l’achat de 100 motos pour renforcer la capacité opérationnelle du projet et le dépôt central des vaccins et consommables de Bouaké devenu fonctionnel.

La gratuité ciblée des soins a permis la distribution de 545 727 kits d’accouchement, 77 983 kits pour les césariennes, la prise en charge de 20 158 cas de césarienne, la distribution 1 218 435 divers produits pour le traitement du paludisme grave.

En ce qui concerne l’entretien routier, 18 434 kilomètres de pistes rurales ont été reprofilés. 135 Petites et moyennes entreprises (PME) ont bénéficié de ces marchés et perçu 22,9 milliards de FCFA sur des décomptes de 28,7 milliards. De 2011 à 2019, au total 345,6 km de routes neuves ont été construites, 400 km de routes interurbaines renforcées, 240 km de voirie urbaine réalisées et 22 ponts et échangeurs construits.

Le programme d’accès à l’eau potable a permis la réparation ou le remplacement de 2 661 pompes à motricité humaine. Le nombre de localités couvertes par l’hydraulique urbaine est passé de 789 en 2011 à 1 098 en 2019 faisant passer le taux de couverture de 55 à 72%.

Le programme des filets sociaux a permis de distribuer 144 000 FCFA par an à des ménages défavorisés dans 21 régions et 1 547 villages. En décembre 2019 quelque 127 000 ménages bénéficiaires contre 52 000 en mars (en augmentation de 150%) étaient enregistrés. La perspective en 2020 est de 22 000 ménages grâce à un financement de 14 milliards de FCFA de la Banque africaine de développement (BAD) et 6,3 milliards de l’Etat.

En ce qui concerne l’emploi des jeunes, 73 489 opportunités professionnelles ont été créées dont 34 399 en entrepreneuriat, 17 391 en développement des compétences, 15 159 stages, 6 550 en Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO) et la mise en place des guichets emplois ainsi que le renforcement du programme Agir pour les jeunes.

Quant à l’autonomisation des jeunes et des femmes, 362 471 personnes ont été sensibilisées sur la santé sexuelle et la reproduction. 15 681 filles ont participé aux activités en milieu communautaire, 2 141 autres filles formées en notions entrepreneuriales et 775 bénéficié d’une subvention dans le cadre des activités génératrices de revenus.

Ces actions ont sensiblement contribué à l’amélioration globale des conditions de vie des populations en hausse des revenus par tête de 2011 à 40% contribuant à la réduction de la pauvreté et du taux de chômage de 51% (en 2011) à 37% en 2018, s’est satisfait le ministre Sidi Touré.

Le Programme social du gouvernement a été adopté pour un coût initial de 727,5 milliards de FCFA pour la période 2019-2020. Le champ du PSGouv a été étendu à de nouveaux projets dans le cadre de l’élaboration du budget 2020 portant son budget à 1003,4 milliards de FCFA.

« Les populations commencent à ressentir l’effectivité du PSGouv et pour maintenir cette dynamique, les points d’attention pour cette année se résument en le suivi de la situation d’exécution financière, le suivi de la qualité des ouvrages et du service rendu, la poursuite de la communication sur les réalisations, la finalisation des points trimestriels d’activités et le début d’exécution des différents marchés relatifs aux activités 2020 », a dit Sidi Touré.


aaa/ask
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment