Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Gagnoa accueille la célébration nationale de la 67ème Journée mondiale de lutte contre la Lèpre

Publié le dimanche 1 mars 2020  |  AIP
Célébration
© Abidjan.net par PR
Célébration de la 11e journée mondiale du lavage des mains à Aboisso
Abidjan le 04 octobre 2018. La célébration de la 11e journée mondiale du lavage des mains s`est tenue ce jeudi à Aboisso à l`initiative du ministère de la santé et de l`hygiène publique. Photo : Aka Aouélé, ministre de la santé et de l`hygiène publique.


Gagnoa - La ville de Gagnoa a accueilli samedi, la célébration nationale de la 67ème Journée mondiale de lutte contre la Lèpre (JML), en présence du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Aka Eugène Aouélé.

Quarante malades guéris ont reçu des vivres, non-vivres et de dons en numéraires, tandis que cinq infirmiers spécialistes de la lèpre en service dans plusieurs districts sanitaires du pays, ont reçu des diplômes, tous des mains du ministre de la Santé.

Concernant la maladie de la lèpre, le ministre a indiqué que le gouvernement se devait de retenir la formule « célèbre » du ‘vagabond de la charité’, le Français Raoul Follereau, initiateur de la JML, qui disait que « Nul n’a le droit d’être heureux tout seul ».

L’Etat doit donc poursuivre la commémoration de cet événement, en soutien aux malades, défend le ministre.

« Tant qu’il aura un seul Ivoirien, une seule personne dans la population qui sera malade, il faudra lui manifester notre solidarité, conformément à l’idéal de Raoul Follereau et même à l’idéal de vie », a insisté docteur Aka Aouélé. Selon lui, il faudra continuer de célébrer l’évènement, tant que l’éradication ne sera pas une réalité.

Initialement prévu pour le 28 Janvier, la commémoration de la 67ème JML a été reportée au 29 février, à la demande de la Fondation Raoul Follereau, dont une forte délégation venue de France, et conduite par le président de son directoire, Michel Récipon, tenait à prendre part à l’évènement de Gagnoa.

En Côte d’Ivoire, d’énormes progrès réalisés dans la lutte contre la maladie ont abouti depuis 2001, à l’atteinte du seuil de l’élimination de la Lèpre en tant que problème de santé publique, avec moins d’un cas, pour 10 000 habitants.

Malgré ces bons résultats, l’on détecte encore aux dires des spécialistes, un nombre élevé de malades sur toute l’étendue du territoire national, avec 773 nouveaux cas en 2017, et 617 nouveaux malades dépistés en 2018.

La lèpre est une maladie qui se guérit, a affirmé le directeur départemental de la Santé de Gagnoa, docteur Boukalo Célestin. Elle se signale par l’apparition d’une tâche claire qui apparait sur la peau, et est insensible au toucher.

(AIP)

dd/tm
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment