Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique : le Gouvernement attribue un siège à la CEI à l’opposition qui revient au PDCI

Publié le mercredi 4 mars 2020  |  Abidjan.net
Conseil
© Abidjan.net par JOB
Conseil des ministres: l`opposition intègre la CEI
Mercredi 04 mars 2020. Le Gouvernement ivoirien, par la voix de son porte-parole, Sidi Touré, l`attribution d`un siège au sein de la commission centrale de la Commission électorale indépendante (CEI) aux partis politiques de l`opposition au terme de sa réunion hebdomadaire


Le Gouvernement de Côte d’Ivoire par la voix de son porte-parole, Sidi Touré, a annoncé ce mercredi 04 mars, au terme de sa réunion hebdomadaire, l’attribution d’un siège au niveau de la commission centrale de la Commission électorale indépendante (CEI) aux partis politiques de l’opposition.

Ce siège revient au parti de l’opposition dont la représentation au Parlement est la plus significative, à savoir le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), ex-allié du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), parti au pouvoir.

Il faut noter selon le porte-parole du Gouvernement que c’est après examen des doléances formulées par l’opposition et la société civile, ainsi que la rencontre du président du FPI et le Vice-président de la République, que le président de la République a signé cette ordonnance pour modifier la loi sur la CEI.

Ainsi la commission centrale de cette institution sera composée de 16 membres au lieu de 15, dont 03 personnalités proposées par la majorité au pouvoir et 04 personnalités proposées par les partis ou groupements politiques de l’opposition. Les membres des commissions locale passent quant à eux, de 07 à 08 membres dont une personnalité proposée par le Préfet de région, 03 personnalités proposées par le parti ou groupement au pouvoir, 04 personnalités proposées par l’opposition.

" Le président de la République en appelle à nouveau à des élections apaisées’’, a déclaré le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré.

Mais avant, il a présenté les quatre points d’accord acquis de la seconde phase du dialogue politique initiée par le Gouvernement sous la houlette du Premier ministre, Amadou Gon, avec les partis politiques de l’opposition.

Il s’agit notamment de l’introduction du parrainage du candidat à l’élection présidentielle par 1% des électeurs dans au moins 50% des régions et districts; le relèvement du cautionnement présidentiel à 50 millions F cfa; la réduction à 5% du taux de suffrage requis pour le remboursement du cautionnement; la prise mesure pour freiner le transhumance des électeurs.

JOB
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment