Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Erosion des écosystèmes / Eaux et forêts : Des risques accrus de nouvelles maladies avaient été signalés

Publié le lundi 23 mars 2020  |  Le Nouveau Réveil
Mouvement
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Mouvement d`humeur dans l`armée: Le ministre en charge de la défense Alain-Richard Donwahi face à la presse
Abidjan le 16 Mai 2017. Le Ministre en charge de la Défense, Alain-Richard Donwahi (Photo) était face à la presse dans le cadre du règlement de la mutinerie qui a éclaté en Côte d`Ivoire depuis le Vendredi dernier.


A l’instar de tous les pays du monde, la Côte d’Ivoire célèbre la Journée Internationale des Forêts, le 21 mars ; et la Journée Mondiale de l’Eau, le 22 mars 2020, autour des thèmes : « les Forêts et la biodiversité » et « l’Eau et le Changement Climatique ». Le ministre des Eaux et forêts, Alain-Richard Donwahi, livre le message du gouvernement à ces occasions. Il relève, à cet effet, que les forêts abritent plus de 80% des espèces d'animaux, de plantes et d'insectes. Cependant, ajoute-t-il, elles font l’objet de destruction à un rythme alarmant en dépit des avantages écologiques, économiques, sociaux et sanitaires qu’elles offrent. « En 2016, la FAO évaluait à 13 millions d'hectares, la superficie forestière mondiale détruite chaque année. Cette déforestation est responsable de 12 à 20% des émissions mondiales de gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement de la planète. En outre, en 2005, le rapport de synthèse sur l’évaluation des écosystèmes pour le millénaire indique que l’érosion des écosystèmes pourrait entraîner une augmentation des maladies existantes telles que le paludisme et le choléra, ainsi qu’un risque accru de nouvelles maladies. Le COVID-19 ou coronavirus en est la parfaite illustration » rappelle Alain Donwahi. Pour qui l’eau est qualifiée de ressource des ressources naturelles, puisque sans eau, il n’y a pas de vie et par conséquent, pas de biodiversité. « Force est de constater qu’aujourd’hui, plus de 663 millions de personnes vivent sans accès à l’eau potable dans le monde. Or, l’accès à des services d’eau potable et d’assainissement contribue fortement à la survie de l’humanité » indique le ministre. Avant d’insister sur les opportunités qu’offrent les thèmes retenus cette année. « Ils nous invitent à nous préoccuper davantage des menaces qui pèsent sur ces ressources naturelles, et surtout à apporter des réponses courageuses et responsables, en vue de les préserver... » note Alain Donwahi.

FRANÇOIS BECANTHY
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment