Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

La part Etat de pétrole brut et de gaz naturel en hausse de 1,45% par rapport aux performances de 2018 (Gouvernement)

Publié le jeudi 28 mai 2020  |  AIP


Abidjan - Le gouvernement a salué la hausse de la part de l'Etat ivoirien de pétrole brut et de gaz naturel en hausse de 1,45%, soit une valorisation de 200,11 millions US Dollars, environ 117,211 milliards de francs CFA, par rapport aux performances de 2018 et de 12,99% par rapport aux prévisions de revenus.

Ces hausses s’expliquent par les effets conjugués de l’augmentation de la production sur les blocs CI-11, CI-27 et CI-40, a indiqué le porte parole du gouvernement, Sidi Touré, rapportant la communication du Conseil des ministres relative aux informations sur les flux physiques et financiers du secteur énergie pendant la période du 1er janvier au 31 décembre 2019.

Durant cette durée, les productions de pétrole brut et de gaz se sont établies respectivement à 13 194 133 barils et 73 790 603 MMBTU, correspondant à un débit journalier de 36 148 barils de pétrole brut et de 202 166 MMBTU de gaz naturel.

Elles ont enregistré une hausse de 11,96% et 6,80% par rapport aux résultats obtenus en 2018 respectivement du fait de la mise en production de nouveaux puits forés pendant la phase 4 de développement (2018-2019) du gisement Baobab et de l’amélioration de la production sur le bloc CI11 suite aux travaux effectués sur les puits.

Au niveau des produits pétroliers, la production totale, importations de bases incluses, est de 3 770 298 TM, soit une hausse de 15,74 % comparée à fin décembre 2018. Les ventes totales réalisées par la Société ivoirienne de raffinage (SIR) enregistrent une progression en volume de 13,5 % et en valeur de 7,8 % due essentiellement à la croissance du marché Terre.

En 2019, les droits émis sur les produits pétroliers sont de 372,444 milliards de francs CFA contre 295,134 milliards de francs CFA à la même période en 2018, soit une hausse de 26,2% due à la taxation, précise le communiqué du gouvernement.

Relativement à l’électricité, la production totale brute en 2019, qui s’élève à 10 613,13 GWh dont 67,2 % issue du thermique et 32,8 % de l’hydraulique, enregistre une hausse de 6,16 % par rapport à son niveau de 2018. Et la production d’électricité de source thermique a nécessité l’achat de combustibles évalué à 199,054 milliards de francs CFA dont 196,137 milliards de francs CFA de gaz naturel, a déclaré M. Touré.

En 2019, pour le secteur de l’électricité, il ressort un solde positif de 109,22 milliards de francs CFA pour des recettes de 643,906 milliards de francs CFA contre des dépenses de 634,68 milliards de francs CFA, conclu le communiqué.

(AIP)

nmfa/fmo
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment