Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Menace de grève des agents de l’administration centrale de l’enseignement supérieur pour réclamer leurs primes

Publié le samedi 4 juillet 2020  |  AIP
Le
© Autre presse par DR
Le secrétaire général du SYAAC, Zoulou Modeste


Une assemblée générale extraordinaire du Syndicat des agents de l’Administration centrale du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (SYAAC-MESRS) a décidé vendredi de déposer un préavis de grève lundi pour le paiement de leurs primes d’incitation.

A l’issue de l’échéance, ce préavis pourrait déboucher sur une grève si leur revendication n’est pas satisfaite.

Suite à une décision ministérielle du 19 mars, le personnel devait percevoir des primes le 24 juin, mais la direction des Affaires financières et du Patrimoine userait de mesures dilatoires pour retarder le paiement de ces primes au bénéfice des 5000 agents de l’administration centrale de ce département, a dénoncé le secrétaire général du SYAAC, Zoulou Modeste.

« Le ministre Mabri Toikeusse a signé le 19 mars cette Décision en lieu et place d’un Arrêté qu’il avait pris le 16 mars sur instruction du Premier ministre pour disposer librement des fonds propres du ministère pour payer nos primes. Le directeur financier était acteur des négociations et mécanismes qui ont abouti à sa signature. Nous ne comprenons pas qu’il vienne aujourd’hui mettre sa légalité en cause », s’est-il étonné.

Les agents de l’administration centrale disent attendre cette prime depuis la fin du premier trimestre 2017.

En 2018, plusieurs membres de ce syndicat avaient subi des ponctions sur leurs salaires suite à une grève pour le même motif du paiement de ces primes, et le secrétaire général avait évité de justesse une mutation à l’université de Cocody, rappelle-t-on.

(AIP)

aaa/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment