Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Necrologie
Article
Necrologie

Korhogo entre désespoir, doute et optimisme après les obsèques de Gon Coulibaly

Publié le dimanche 19 juillet 2020  |  AIP
Arrivée
© Abidjan.net par Marc Innocent
Arrivée de la dépouille mortelle d’Amadou Gon Coulibaly à Korhogo
Korhogo le 15 Juillet 2020. La dépouille du premier ministre Amadou Gon Coulibaly a été accueillie ce mercredi sur sa terre natale, Korhogo.


Korhogo, Quarante-huit heures après les obsèques de l’ex-Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, les habitants de Korhogo, sa ville d’origine, dont il était considéré comme le principal artisan du développement, sont entre désespoir, doute et optimisme.

« Est-ce que Korhogo va continuer de s’embellir? », s'inquiète déjà Koné Mawa, commerçante de produits vivriers au grand marché de la ville. Cette quinquagénaire se dit convaincue que sa ville aura du mal à se remettre de cette lourde perte.

Comme cette deux commerçante, de nombreux habitants de la ville pensent que l’élan de développement amorcé depuis quelques années par la plus grande ville du Nord ivoirien, "va se briser inexorablement", avec la disparation de celui qu'ils surnomme "le lion".

D’autres habitants, par contre, garde espoir mais avec optimisme prudent. Parmi eux figurent Sékou Coulibaly, un opérateur économique. Ce dernier, bien que confiant, en l'avenir n’écarte pas le risque d’un « resserrement de l’économie » locale, avec une possible "baisse progressive de l’attractivité de la ville ».

Pour lui, Korhogo doit continuer d'attirer du monde pour éviter une situation.

Le député Koné Lacina, coordinateur régionale délégué du Rassemblement de houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) pour le Poro, s'en remet quant à lui à la providence divine : « Dieu seul sait pourquoi cela est arrivé. Il saura trouver la solution », confie-t-il.

Les avis sont toutefois différents chez les jeunes. Les deux responsables de la jeunesse départementale et communale, proches du défunt, Zelegnon Gédéon et Traoré Synaly, se disent optimistes pour la cité du Poro.

Selon eux, un « esprit AGC (Amadou Gon Coulibaly, ndlr) » a germé chez la jeunesse locale depuis ces dernières années, sous l'impulsion de l'ex-premier ministre décédé le 8 juillet.

« La jeunesse s’engage à poursuivre l’œuvre d’Amadou Gon », affirme M. Zelegnon, qui soutient par ailleurs que le défunt s’était fait entourer de jeunes cadres de la région. « Ils ont beaucoup appris à ces côtés et ils sont prêts à perpétuer le travail qu’il a commencé », assure-t-il.

(AIP)

kaem/tm
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment