Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Manifestations de l’opposition /Johnny Patcheco : “Je demande à mes jeunes frères de sortir de l’émotion”

Publié le jeudi 3 septembre 2020  |  L’intelligent d’Abidjan


En compagnie du maire de Koumassi Cissé Ibrahima Bacongo, l’activiste des réseaux sociaux, Johnny Patcheco, à l’état civil Koukougnon Christ Yvon, a visité, le samedi 29 août 2020, jour de son retour en Côte d’Ivoire, certains travaux effectués dans la commune par son premier magistrat. Au terme de cette visite, il a répondu à nos questions à la Place de l’Espérance, au grand carrefour.

Pourquoi êtes-vous en train de visiter la commune de Koumassi et dans quel cadre se situe cette visite ?

Merci à tous les riverains de Koumassi parce que l’accueil a été chaleureux. Je suis à Koumassi, parce que vous savez qu’il y a de cela 2 ans, jour pour jour, j’appelais tous les riverains de cette commune à voter pour le maire Cissé Bacongo qui y candidatait pour les municipales de Koumassi. Etant jeune acteur de la politique sur les réseaux sociaux, il était important que je vienne m’imprégner sur le terrain de l’effectivité des travaux de M. Cissé Bacongo. Aujourd’hui, on prône bien entendu le progrès et le développement. On veut que les Ivoiriens soient attachés au président Ouattara pour les œuvres qu’il réalise en Côte d’Ivoire. Et nous estimons pour notre part que M. Bacongo est la boussole de ce progrès-là. Parce qu’aujourd’hui, Koumassi est en ébullition, Koumassi est en travaux. C’est tout un honneur pour nous de venir constater effectivement que la Côte d’Ivoire a un nouveau visage, un visage si rayonnant. Je suis ici, pour bien entendu, saluer les riverains de Koumassi pour leur dire que hier je vous ai appelé à voter l’homme. Vous constatez avec moi, ce pourquoi je vous avais appelés à voter pour Bacongo. La preuve est là, les réalisations sont là, alors il faut applaudir pour cet homme-là. Voilà pourquoi je suis là.

Est-ce pour cela que le maire Cissé Bacongo vous a accueilli personnellement ? Vous étiez avec lui dans son véhicule ?

Vous allez lui poser la question sûrement. Moi, j’estime que nous sommes venus à Koumassi. Le maire a daigné nous présenter tous les travaux qui étaient en cours à Koumassi. On a été vraiment ému. On avait l’impression qu’on parlait à un magicien parce qu’avoir plein de chantiers en cours, au même moment, en si peu de temps, c’est inimaginable. On est venu à Koumassi et le maire a décidé, humblement, de nous accompagner pour nous présenter tous ses chantiers. Et ce qui m’a beaucoup touché, c’est de voir ces jeunes gens qui, hier, étaient ici, occupaient cette place-là (Place de l’Espérance au grand carrefour : ndlr) qui avaient perdu espoir lorsqu’il les avait déguerpis et qui ont trouvé des places et qui peuvent opérer tranquillement. On a vu des femmes scander partout, ‘’le maire choco, le maire choco’’. Pour moi, franchement, ce monsieur a donné une lueur d’espoir à la commune de Koumassi. On a vu des pauvres scander partout, ‘’le maire choco’’. Franchement, c’est une bénédiction Et j’aimerais que Dieu le bénisse davantage pour que Koumassi ait encore un visage si rayonnant.

Depuis quelques moments, il y a des troubles un peu partout. Avez-vous un appel à lancer à vos compatriotes?
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment