Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire: le prix du cacao fixé à 1 000 Fcfa/Kg, en hausse de 175 Fcfa

Publié le jeudi 1 octobre 2020  |  APA
JNCC
© Présidence par DR
JNCC 2015: le Président de la République SEM Alassane Ouattara, visite le stand du CNS
Jeudi 1er octobre 2015. Fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro. Le Président de la République de Côte d’Ivoire, SEM. Alassane Ouattara a présidé, la cérémonie d’ouverture de la 2ème  édition des Journées Nationales du Cacao et du Chocolat (JNCC 2015), Dans ce cadre, le Chef de l’Etat a visité, le stand du Comité National de Surveillance des Actions de lutte contre le Travail, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) présidé par la Première Dame Dominique Ouattara.


Yamoussoukro (Côte d'Ivoire) - Le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara a annoncé jeudi à Yamoussoukro le prix bord champ du cacao pour la campagne 2020-2021 en Côte d'Ivoire, fixé à 1 000 Fcfa le Kg contre 825 Fcfa/Kg la campagne précédente, soit une hausse de 175 Fcfa.

"J'ai le très grand plaisir de vous annoncer que nous avons décidé de ne pas baisser les prix aux producteurs (...) et décidé d'augmenter le prix de 825 Fcfa à 1 000 Fcfa le Kg", a dit Alassane Ouattara à l'occasion de la 7e édition de la Journée nationale du cacao et du chocolat à Yamoussoukro.

"Nous voulons que le cacao soit l'ami de la forêt, et moi je veux vous dire que je suis votre ami, et vous pouvez compter sur moi", a ajouté M. Ouattara, sous des salves d'applaudissements de producteurs, d'industriels du chocolat et des acteurs du secteur.

Il a expliqué que cette augmentation traduit "l'engagement et la détermination" de la Côte d'Ivoire et du Ghana, deux pays cumulant plus de 60% du marché mondial du cacao, d'"améliorer les revenus et le niveau de vie des producteurs".

"Cet engagement et cette détermination vont se poursuivre pour s'intensifier à travers des investissements importants dans la recherche, notamment celle visant à éradiquer la maladie du swollen shoot et accroître notre capacité de transformation locale", a assuré M. Ouattara.

Pour lui, cela devrait générer des milliers d'emplois surtout pour les jeunes; si dans deux ans, la Côte d'Ivoire arrive à atteindre 900 000 à 1 million de tonnes avec les deux usines de transformation de fèves de cacao, lancées il y a quelques jours.

Le président ivoirien a encouragé les industriels de tous les pays à venir investir dans le secteur, soit avec les nationaux ou en filialisation de leur société mère, car "notre objectif est qu' en 2025, nous puissions transformer 100% du cacao produit en Côte d'Ivoire".

La Côte d’Ivoire et le Ghana, gardent le leadership de la production du cacao à l’échelle internationale. Ces deux pays voisins veulent influer sur le prix plancher, jouant sur l’offre et la demande. Cependant, les changements climatiques peuvent remettre en cause l’accord entre ces deux pays.

Comptant pour "plus de 50% du PIB des exportations, le cacao est le principal produit commercial de la Côte d’Ivoire", premier producteur mondial. Ce produit représente "15% du PIB du pays et fournit de l’emploi à 7 millions d’Ivoiriens », selon un rapport de la Banque africaine de développement (BAD).

AP/ls
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment