Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Présidentielle du 31 octobre 2020 : Les patrons de presse et les régulateurs des médias et de la publicité se mettent en poste d’observation

Publié le vendredi 9 octobre 2020  |  L’intelligent d’Abidjan
16e
© Abidjan.net par PR
16e édition de ``la tribune de l`AIP`` avec le président de l`ANP, Samba Koné
Abidjan le 17 septembre 2020. La 16e édition de la plateforme d`échange et d`information dénommée ``la tribune de l`AIP`` a eu lieu ce jeudi sous le thème "l`ANP face au défis de la régulation de la presse et des nouveaux médias`` avec le président de l`Autorité National de la Presse (ANP), Samba Koné.


Le Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci) avec l’appui du Fonds de soutien et de développement de la presse (Fsdp) a organisé une tribune, le jeudi 8 octobre 2020 au centre des médias et de l’information électorale d’Abidjan à Cocody-Angré autour du thème ‘’Quels outils et mécanismes pour régulier efficacement les médias en période électorale en Côte d’Ivoire’’.

Samba Koné, président de l’Autorité nationale de la presse (Anp), un des trois panelistes, abordant le thème s’est interrogé : « est-ce que parce qu’il y a une élection présidentielle que les règles du métier du journaliste doivent changer ? ».
Il a répondu non, et a soutenu qu’il faut simplement de la vigilance et du discernement. Il a axé son argumentaire sur un trépied que sont ‘’Le rôle des médias en démocratie’’, ‘’Le processus de régulation de la presse’’ et ‘’ Les défis de l’Anp’’. Selon lui, le citoyen a droit d’être informé, éclairé pour prendre part au débat public. Pour cela, la presse doit pouvoir informer et renseigner les citoyens. Le président Samba a soutenu que la presse doit surveiller le processus électoral depuis le recensement jusqu’à la proclamation des résultats pour en dénoncer les manquements. La presse doit, dit-il, observer tous les partis politiques et les candidats. Le président s’est appesanti sur le processus de régulation de la presse en période (précampagne et campagne). Il a annoncé que l’Aip et Fratmat info doivent placer les messages de chacun des 4 candidats en bandeau et donner le même espace à chacun de tous les 4 candidats. Pour ce qui est de Fraternité Matin, ce journal doit annoncer le message de chacun des 4 candidats à sa Une et publier le message en page 2 et 3 alternativement. Face aux défis du numérique, il a proposé une co-régulation avec la Haute autorité de la communication audiovisuelle(Haca), le Conseil supérieur de la publicité(Csp), l'Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d'Ivoire (Artci) et l’Anp.
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment