Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Législatives 2021 : Une mission internationale d’observation salue le climat apaisé des élections

Publié le mardi 9 mars 2021  |  AIP


Abidjan- La mission internationale d’observation électorale (MIOE) conjointe de l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) et du Centre Carter salue le climat apaisé dans lequel se sont déroulées les élections législatives, 6 mars 2021, relevant un scrutin "inclusif" et "une atmosphère apaisée", en dépit de quelques incidents qui ont émaillé le vote.

"Les élections législatives du 6 mars 2021 en République de Côte d’Ivoire se sont tenues dans un contexte socio-politique calme et apaisé. L’accord politique du 29 décembre 2020 (...) a considérablement contribué au dégel du climat politique et à l’organisation d’élections inclusives avec de nouvelles dynamiques politiques au sein de l’opposition", a relevé, lundi 8 mars 2021, à Abidjan, le chef de la mission d’observation électorale, Denis Kadima, au cours d’une conférence de presse.

Cette mission a déployé sur le terrain 20 équipes, qui ont pu observer les opérations de vote et de dépouillement dans 293 bureaux de vote à travers le pays. Elle souligne que le scrutin a été conduit d’une manière largement professionnelle et transparente par les agents de bureaux de vote. Malgré le climat calme et pacifique qui s’est maintenu durant tout le déroulement du scrutin dans la grande majorité des circonscriptions, la mission a observé une participation mitigée des électeurs".

M. Kadima s'est félicité de la bonne collaboration dont sa mission a bénéficié de la part de la Commission électorale indépendante (CEI) au niveau central et local, estimant toutefois que la législation en vigueur présente des insuffisances sur certains aspects du processus électoral, notamment l’utilisation des biens de l’Etat et de l’éligibilité des candidats.

La mission encourage l’Etat de Côte d’Ivoire à réaliser davantage d’efforts en matière de droits civils et politiques et à appliquer plus strictement et rigoureusement ses encouragements, notamment en ce qui concerne la représentation des femmes.

"Par ailleurs, la majorité des partis ou groupements politiques n’a pas appliqué la loi sur le quota de 30% de femmes sur le nombre total des candidats présentés, ignorant de ce fait les obligations juridiques", a déclaré le chef de mission, Denis Kadima.


tg/ask
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment