PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 6 octobre 2010 | Le Temps

Tournée du SG du PDCI dans le département de Soubré : Les vérités de Buyo à Djédjé Mady

© Le Temps Par Emma
Affaire Désiré Tagro : Le RHDP exprime son indignation
Mardi 22 juin 2010.Après la saisine du Président de la république aux fins d`une enquête portant sur le Ministre Tagro et la SAGEM, le RHDP a animé une conférence de presse. Photo: le président du Directoire du RHDP, Alphonse Djédjé Mady
Le secrétaire général du Pdci, le Pr Djédjé Mady, a certainement compris que même en période de campagne, il y a des propos qui n'ont pas droit de cité dans certaines régions. En voulant incriminer vaille que vaille le Fpi notamment les élus de Buyo, l'ex-ministre de la Santé d'Houphouët- Boigny s'en est pris maladroitement en ouvrant la vielle plaie de plus de 40 ans, héritée de la gestion du Pdci, par la sous-préfecture de Buyo. En effet, en tournée de sensibilisation dans le département de Soubré, le directeur national de campagne de Bédié à l'élection présidentielle du 31 octobre prochain, a déclaré aux populations de Gbliglo et Buyo que les élus du Fpi avec à leur tête le secrétaire général du parti au pouvoir n'ont rien fait pour sortir leurs parents de la pauvreté. "Ce n'est pas normal que vous soyez encore dans cet état de détresse". A cru bon dire le Dnc de Bédié. Les populations surprises par ces propos venant d'un haut cadre du Pdci, n'ont pas mis de temps pour cracher leurs vérités à l'envoyé de Bédié. Elles ont rafraichi la mémoire au Pr Djédjé Mady, lui disant que la situation de précarité de Buyo est l'œuvre manifeste du Pdci. "Si aujourd'hui Buyo est à la traine, c'est la faute du Pdci. Djédjé Mady doit savoir que le barrage de Buyo qui a été construit dans les années 1970 sous l'ère Pdci fournit plus de 70% de la production électrique du pays. Mais Buyo n'a pas bénéficié de ce barrage. Des villages non électrifiés, les voies principales d'accès à Buyo, programmées, n'ont pas été bitumées. Les infrastructures sanitaires, scolaires et économiques sont en piteux états. Pis, les villages déguerpis n'ont pas, contrairement à ce qui a été fait pour les populations de Kossou et Taabo, bénéficié de maisons décentes. Que Djédjé Mady arrête de se moquer de Buyo. Lorsqu'on cause une si grosse injustice à toute une région, la sagesse voudrait que même si on est en campagne, on reconnaisse ses fautes pour se faire pardonner. On ne vient pas encore remuer le couteau dans une plaie qui se cicatrice progressivement grâce à la politique nouvelle initiée par le Fpi et le Président Laurent Gbagbo". A répondu un collectif des chefs de village de Buyo, outrés par les propos du Dnc de Bédié.

Zéré de Mahi

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ