x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 17 novembre 2010 | Le Nouveau Réveil

Célébration de la fête de la Tabaski / Le Cheick Boikary Fofana (président du Cosim) hier aux politiciens attachés à la fibre ethnique : “On ne peut pas bâtir la Côte d`Ivoire sur la base de sa seule ethnie”

Les musulmans ivoiriens ont célébré hier, à l'instar de ceux du monde entier, la Tabaski où encore la fête du mouton. A cette occasion, le Cheick Boikary Fofana, le guide du Conseil supérieur des Imams de Côte d'Ivoire a dans son sermon à la mosquée d'Aghien, longuement insisté sur l'esprit d'apaisement qui devrait habiter les Ivoiriens à quelques jours du 2ème tour de l'élection présidentielle du 28 novembre prochain. "Permettez-moi de lancer un appel aux candidats. Nous voulons les inviter à la Côte d'Ivoire et à la population ivoirienne afin qu'ils s'élèvent au-dessus de leurs intérêts égoïstes et personnels pour aller vers l'intérêt supérieur de la nation ivoirienne. Tous les Ivoiriens sont égaux devant la loi fondamentale. Donc dans un pays comme le nôtre, composé de plusieurs dizaines d'ethnies, caractérisé par une diversité linguistique, culturelle, sociale et régionale, on ne peut pas bâtir ce pays en se basant seulement sur son ethnie. Alors, que les candidats évitent de retomber dans les erreurs de 2000 et 2002. Nous cherchons à sortir de cette crise alors, il faut éviter toutes les causes qui vont nous ramener dans une crise profonde", a dit le Cheick avant de dénoncer certains propos liés à l'appartenance religieuse. "Nous les invitons également à éviter d'avoir des propos liés à l'appartenance religieuse. Car à chacun sa religion mais le pays appartient à tous. Il ne faut donc pas ramener le débat politique à un débat religieux. C'est le moment de dire "attention" à certains religieux qui se sont signalés (à visage découvert) ces derniers temps par des propos haineux, ramenant le débat à un débat religieux alors que la Côte d'Ivoire est une République laïque où la Constitution interdit toute référence à la religion dans le débat politique". Et le Cheick d'ajouter ceci : "Nous devons tous appeler à l'apaisement, à la cohésion sociale, à la paix, à l'amour, au partage et au respect mutuel. Aux états majors des différents candidats, dites la vérité à vos militants. La meilleure arme de combat politique, ce sont les résultats des urnes. Alors, allons tous voter pour celui que nous pensons capable de prendre en charge le pays quelle soit sa religion ou son ethnie. Apprenons à vivre sainement, à gérer avec sagesse et positivement notre diversité et notre différence (…) Sortons massivement et pacifiquement et d'une manière citoyenne, nous acquitter de notre devoir le 28 novembre. "Sortant massivement pour appliquer notre devoir pour créer et provoquer le changement nécessaire dans notre pays pour faire notre choix librement sans contrainte.”
François Bécanthy

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ