x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 7 décembre 2010 | Nord-Sud

Bloqués à La Mecque : 4000 pèlerins entre doute et espoir

© Nord-Sud Par Nathan Koné
Religion - Les communicateurs Musulmans chez le chef de la communauté, Cheick Boikary Fofana
Vendredi 24 septembre 2010. Abidjan. Résidence du Cheick Boikary Fofana, Cocody. Le chef de la communauté Musulmane de Côte d`Ivoire échange avec la presse
La réouverture, dimanche, des frontières ivoiriennes redonne de l’espoir aux pèlerins bloqués à La Mecque. Aussitôt la nouvelle annoncée, les préparatifs des deux premiers vols ont repris. Les passagers ont été priés de regrouper leurs bagages et de ne pas s’éloigner de l’hôtel. Ils devaient quitter Djedda dans la nuit d’hier à aujourd’hui pour Abidjan. Partis de La Mecque pour l’aéroport, vendredi, les voyageurs ont dû rejoindre leur hôtel le même jour. Air Ivoire avait joint le commissariat au hadj pour annoncer une panne sur le second avion. La fermeture des frontières aériennes de Côte d’Ivoire serait une autre raison du rendez-vous manqué. Plus de 4000 pèlerins attendent en Arabie Saoudite depuis maintenant trois semaines. Et des inquiétudes naissent au sujet de leur hébergement et de leur restauration. Les contrats de logement et de restauration arrivent à terme le 7 décembre, c’est-à-dire aujourd’hui. Au cours d’une réunion d’urgence tenue samedi à Djedda, le régisseur a indiqué ne pas disposer des fonds nécessaires à la reconduction de ces contrats. Il a promis négocier un sursis auprès du logeur. Concernant la restauration qui revient à 26 millions de Fcfa par jour, sans espèce, les chances de maintenir les prestations son infimes. Les prestataires exigent que les plats soient payés à l’avance. Ont participés à cette rencontre, une forte délégation du commissariat au hadj conduite par l’imam Bachir Ouattara, une représentation des pèlerins composée de 2 femmes et 2 hommes, Air Ivoire, la régie du hadj, le consul général de Côte d’Ivoire à Djedda et l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire en Arabie Saoudite. Il a été demandé à Air Ivoire d’entreprendre les démarches nécessaires pour permettre l’ouverture d’un couloir humanitaire en vue de l’évacuation des pèlerins sur Abidjan ou Yamoussoukro, au cas où l’aéroport d’Abidjan restait fermé.
Les pèlerins ont dépensé leurs dernières ressources financières pour ramener des présents à leurs proches. Pour satisfaire leurs besoins courants pendant l’attente, certains ont dû demander encore de l’aide financière à leurs parents en Côte d’Ivoire. Ce sont les mêmes pèlerins qui sont allés à l’aéroport et qui sont revenus à l’hôtel. En plus d’être démunis, ils sont traumatisés.

Cissé Sindou (Source commission communication du hadj)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ