PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 1 septembre 2011 | Nord-Sud

Daloa : les candidats cherchent du renfort

Depuis le début du mois d’août, des cours de préparation ont lieu dans plusieurs établissements de Daloa. Pour Ballo Bi, secrétaire général n°2 à la Direction régionale de l’éducation nationale (Dren), de Daloa, le programme annuel a été régulièrement épuisé dans la Dren de Daloa. Quant aux cours de préparation qui ont lieu en ce moment, ils sont à l’initiative des établissements et de certains enseignants de la place pour permettre aux élèves de réviser leurs leçons. Un tour aux lycées modernes 2 et 4 nous a permis de constater le manque d’engouement chez les élèves. Selon un des professeurs rencontrés, l’engouement est plus réel dans les établissements privés où plusieurs élèves ont choisi de s’inscrire pour suivre les cours de préparation. Cela s’est vérifié au collège Espérance, la direction en a fait son affaire en y mettant la rigueur. Les enseignants sont présents. L’éducateur suit les élèves candidats, procède à l’appel chaque jour, et tient un cahier de contrôle. Depuis le début du mois d’août, ce sont les élèves de terminale qui préparent le baccalauréat 2011 qui sont pris en compte. Quant aux candidats au Bepc, ils commenceront leur préparation le lundi 29 août prochain. Plusieurs autres écoles primaires ou secondaires servent de cadre aux cours de préparation à Daloa. Certains candidats se disent satisfaits. C’est le cas de Mlle Ange Danielle Koffi, du collège Touré Nassanaba, candidate au Baccalauréat. Elle fait sa préparation au lycée 1 de Bouaflé où un groupe d’étudiants donnent des cours. Pour elle, les étudiants se montrent plus compréhensibles et acceptent facilement de revenir sur ce que l’élève dit n’avoir pas compris. Ainsi, ne regrette-t-elle pas d’avoir payé 5.000 francs pour suivre les cours du matin de 7 h à 12h. Quant à ceux du soir, de 18h à 21h, chaque candidat paye la somme de 3.500 francs. Partout, les matières spécifiques sont enseignées. Pour les scientifiques, les mathématiques, les sciences physiques et les SVT. Quant aux candidats en langue, les cours de français, d’anglais et d’espagnol ou d’allemand leur sont enseignés.

Bayo Fatim à Daloa

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ