x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Afrique Publié le mardi 8 mai 2012 | Slate Afrique

Le président de l`Union africaine remet le dossier malien à François Hollande

© Slate Afrique Par DR
Situation en Côte d`Ivoire : Sommet d`urgence de la CEDEAO à Abuja (Nigeria)
Vendredi 24 décembre 2010. Abuja (Nigeria). Photo: Le President du Benin SEM Boni Yayi
En tant que président en exercice de l’Union africaine, le président du Bénin Boni Yayi a réagi à l’élection de François Hollande à la présidence de la République française.

Boni Yayi compte sur le président élu français pour appuyer l’Afrique sur la scène internationale, rapporte le portail ivoirien Abidjan.net, afin que le continent puisse obtenir «une place de choix» dans la «gouvernannce mondiale».

Cela passe bien évidemment par le dossier de la réforme des institutions des Nations unies et en particulier du Conseil de sécurité dont la France est l’un des cinq membres permanents. Dans un conseil élargi, le président béninois de l'UA verrait bien «un certain de nombre de postes permanents au continent».

«Il y a lieu que sous la présidence du président Hollande, que la France fasse mieux que par le passé pour que nous puissions arriver à un partenariat stratégique.»

Cette dimension globale est au cœur des préoccupations du président en exercice de l’UA concernant le principal dossier de crise en afrique subsaharienne : la crise au Mali.

Rappelant le soutien de l’Union Africaine à l’intervention militaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), Boni Yayi sollicite «la couverture onusienne basée sur une résolution forte qui engage la communauté internationale.»

«Nous avons besoin de l’appui logistique parce qu’il s’agit aujourd’hui d’un pays terroriste. Nous ne voulons pas construire un Afghanistan africain», plaide-t-il.

«La France peut jouer un rôle de leadership au sein du Conseil de sécurité» avec le président Hollande, «pour que les questions qui concernent l’Afrique soient examinées avec beaucoup d’attention».

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ