x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Afrique Publié le lundi 21 mai 2012 | AFP

Mali: les médiateurs ont quitté Bamako, après des accords sur la transition

© AFP Par Aristide
Coup d`état en Guinée Bissau: le Président par intérim et le Premier Ministre, Raimundo Pereira et Carlos Gomes Junior à Abidjan
Vendredi 27 avril 2012. Aéroport international de Port-Bouët. Les ministres Daniel Kablan Duncan et Adama Bictogo accueillent le Président par intérim et Premier Ministre de la Guinée-Bissau, Raimundo Pereira et Carlos Gomes Junior renversés par un putsch militaire
Les médiateurs ouest-africains ont quitté Bamako lundi, a indiqué l`un d`eux à l`AFP, au lendemain d`accords politiques pour la transition au Mali, incluant l`octroi du statut d`ex-président au chef
des putschistes du 22 mars et la prolongation du mandat du président
intérimaire.

"Nous repartons tous, avec le sentiment d`avoir accompli la mission"
demandée par la Communauté économique des Etats de l`Afrique de l`Ouest (Cédéao), a déclaré le ministre ivoirien de l`Intégration africaine, Adama Bictogo, joint au téléphone.

"Nous avons voulu modestement apporter une contribution pour la paix. Mais le mérite revient d`abord aux Maliens eux-mêmes. Le cadre de la transition est défini", a ajouté M. Bictogo, sans plus de détails.

M. Bictogo séjournait depuis samedi à Bamako avec deux autres ministres ouest-africains, dont le chef de la diplomatie burkinabè Djibrill Bassolé qui a conduit les discussions avec les auteurs du coup d`Etat contre le régime d`Amadou Toumani Touré (ATT) et les autorités intérimaires maliennes.

En vertu d`un accord conclu dimanche soir par toutes ces parties, le chef de l`ex-junte militaire, le capitaine Amadou Haya Sanogo, a obtenu le statut d`ex-président, avec tous les avantages dus à ce rang.

Selon l`accord, la période de transition a été fixée à douze mois à compter de l`expiration du délai constitutionnel de 40 jours d`intérim, qui tombe mardi.

Samedi, l`ex-junte et la Cédéao avaient déjà convenu que Dioncounda Traoré, investi président par intérim le 12 avril, demeurerait à la tête du pays durant la transition, ce qu`avaient précédemment refusé les putschistes.

M. Traoré, 70 ans, était président de l`Assemblée nationale jusqu`au
renversement d`ATT, aujourd`hui réfugié au Sénégal.

Mais depuis sa prise de fonction, et la nomination de son Premier ministre Cheick Modibo Diarra, le Mali est resté en proie à la crise née du putsch, un coup d`Etat ayant accéléré la chute du nord du pays aux mains de divers groupes armés dominés par des islamistes.
sd-cs/stb/hba

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ