x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 26 mai 2012 | AFP

Le président malien devrait rentrer au pays la semaine prochaine (entourage)

© AFP Par DR
Politique Africaine : Dioncounda Traoré, vice-président du Mali
Mercredi 11 avril 2012, Mali Bamako, Diouncounda Traoré est nomme président par intérim du Mali
BAMAKO - Le président malien de transition Dioncounda
Traoré, actuellement à Paris pour des examens médicaux après avoir été agressé
par des manifestants à Bamako, "va bien" et devrait rentrer la semaine
prochaine dans son pays, a-t-on appris samedi auprès de son entourage.
Le "bilan médical" réalisé dans un hôpital parisien montre que "tout va
bien" pour le président Traoré, a déclaré à l`AFP l`un de ses proches,
contacté à Paris depuis Bamako. "Il est actuellement à l`hôtel en famille",
a-t-il ajouté.
"Il a terminé toutes les analyses", a souligné un autre membre de
l`entourage de M. Traoré. "Il n`y a pas de danger. En principe, et sauf
problème de dernière minute, le président devrait pouvoir rentrer la semaine
prochaine à Bamako", a-t-il affirmé.
Dioncounda Traoré est arrivé jeudi en France pour des examens médicaux,
après avoir été frappé et blessé, sans lésion grave selon les premiers
examens, par des manifestants le lundi 21 mai.
Ces jeunes avaient manifesté à l`appel d`un collectif d`organisations
favorables au putsch du 22 mars et hostiles au maintien au pouvoir de M.
Traoré, décidé par un accord conclu entre l`ex-junte et la Communauté
économique des Etats d`Afrique de l`Ouest (Cédéao) le week-end dernier.
M. Traoré conduit depuis mardi la transition pour une période d`un an.
Son Premier ministre de transition, Cheick Modibo Diarra, s`est entretenu
samedi à Abidjan avec le président ivoirien Alassane Ouattara, chef en
exercice de la Cédéao, au lendemain d`une rencontre à Ouagadougou avec le chef
de l`Etat burkinabè Blaise Compaoré, médiateur ouest-africain dans la crise
malienne.
Le coup d`Etat militaire du 22 mars a par ailleurs précipité la chute de
l`immense région nord du pays aux mains de rebelles touareg et surtout
d`islamistes armés, coupant de fait le pays en deux.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ