x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mardi 29 mai 2012 | Le Patriote

Visite du Premier ministre malien en Côte d’Ivoire/ Cheik Modibo Diarra : “Je suis venu dire merci au président de la CEDEAO”

© Le Patriote Par EMMA
Présidence : Le président de la république reçoit le premier ministre Malien
26 mai 2012 . Abidjan. Le président de la republique de cote d’Ivoire son excellence Allassane Dramane OUATTARA reçoit le premier ministre Malien Cheik Modibo Keita
« Je venu profiter d’une fenêtre d’opportunités pour remercier le président en exercice de la CEDEAO pour tous les efforts qui ont été déployés par cette organisation afin d’accompagner le Mali dans la résolution de la crise . Je suis là également, pour exprimer au président Alassane Ouattara, la détermination des autorités maliennes à punir les auteurs de ce qui s’est passé, concernant le président Traoré. La justice malienne est en train de travailler d’arrache pied et les auteurs de cette babarie seront punis comme le prévoient les lois maliennes ». C’est par ces mots que le Premier ministre malien, Cheik Modibo Diarra a expliqué l’objet de sa visite en Côte d’Ivoire après deux heures d’entretien avec le président de la République Alassane Ouattara le samedi dernier au Palais présidentiel. Les derniers dénouements de la crise qui ont conduit à la bastonade (par des manifestants pro-junte) du président Traoré Dioncounda, ont été pour beaucoup dans la visite du Premier ministre Cheik Modibo Diarra à Abidjan. En effet, le chef du gouvernement de la transition malienne est venu expliquer au président en exercice de la CEDEAO la détermination des autorités maliennes à punir les manifestants qui se sont illustrés de manière « odieuse en tabassant le président de la transition malienne ». A sa sortie d’audience, le chef du gouvernement de la transition malienne, s’est prononcé sur la question du déploiement de la Force militaire de la CEDEAO au Mali : « La Force de la CEDEAO est prête pour une intervention immédiate dès que les autoriés maliennes en feront la demande. Pour le moment, ce n’est pas cette option qui est priorisée par les autorités parce que d’autres solutions existent, notamment la voie de la négociation. Nous savons que la force existe et qu’elle peut intervenir à tout moment et cela est un facteur qui encourage les gents à s’assoir pour négocier » a –expliqué Cheik Modibo Diarra.

MK

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ