x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mardi 29 mai 2012 | Le Temps

Après la visite du Premier ministre malien : Dramane veut envoyer les ex-Fds à l’abattoir

© Le Temps Par DR
Ntic : Microsoft organise des journées portes ouvertes à Dakar.
Les professionels de l`informatique se sont retrouvés à l`hôtel méridien de Dakar du 02 au 03 mars 2011 à la faveur des journées portes ouvertes de Microsoft. Photo :Conférence de presse commune de Cheick Modibo Diarra (Président Microsoft Afrique) et de M. Ibrahim Youssry (DG Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre).
La Cedeao, par la faute de Dramane Ouattara est dans l’impasse au Mali. Ses mesures impopulaires conduisent ce pays dans un engrenage qui l’enfonce dans une interminable crise. La preuve, le Président intérimaire, Dioncounda Traoré, dont la mission s’est en principe achevée ce mardi 29 mai 2012, a refusé de cedre. Resultat, il a été bastonné par les partisans de la junte militaire. Depuis cette agression, il s’est réfugié en France où il reçoit des soins à l’hôpital militaire Valls de grâce. Tout est donc bloqué à Bamako pour le malheur des maliennes qui en veulent terriblement à Dramane Ouattara. C’est pour colmater les brèches que le Premier ministre malien, Cheick Modibo Diarra a rendu visite le samedi 26 mai 2012, à Dramane. Une visite éclair qui dit en long sur le malaise créé par la Cedeao au Mali. Qu’est-il venu chercher à Abidjan ? Pourquoi ne se rend-t-il pas au chevet de son Président interné en France ? Ces questions méritent d’avoir des réponses. A la vérité, Cheick Modibo Diarra est venu à Abidjan à la recherche de soutiens militaires. Le Premier ministre malien, serait venu solliciter auprès du Président de la Cedeao, des troupes pour sécuriser les institutions républicaines de son pays. Mais il y a problème. Car plusieurs Etats membres de l’organisation sous-régionale sont réticents, pour envoyer des hommes au Mali. Mis devant les faits, Dramane Ouattara ne semble pas avoir les coudées franches pour satisfaire à la demande du Premier ministre malien. Qui va-t-il envoyer au Mali ? Le pouvoir d’Abidjan ne pense pas du tout aux Frci. Car ses hommes qui ont pris les armes depuis 2002 refusent d’aller à l’abattoir. Surtout qu’ils n’ont pas encore perçu les millions, qu’on leur avait promis depuis le maquis de Bouaké. Dramane aurait donc jeté son dévolu sur les ex-Forces de défense et de sécurité (ex-Fds). En l’occurrence, des policiers, des gendarmes et militaires. Le pouvoir voudrait contraindre ces ex-Fds à se rendre au Mali au plus vite. C’est en préparation de ce voyage que plusieurs d’entre eux ont été regroupés depuis quelques jours dans le camp d’entraînement d’Akakro, situé à 30 Km de Bingerville.

Fabrice Tété

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ