x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le jeudi 7 juin 2012 | AFP

Réunion ONU-UA-Cédéao sur une possible intervention militaire au Mali

© AFP Par Aristide
Audiences du chef de l`Etat: le Président Alassane Ouattara a reçu le président de la Commission de la Cedeao, M. Kadré Désiré Ouédraogo
Lundi 21 mai 2012. Abidjan. Le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara accorde une audience au président de la Commission de la Cedeao, M. Kadré Désiré Ouédraogo
ABIDJAN - Une réunion de responsables de l`ONU, de
l`Union africaine et de la Communauté économique des Etats d`Afrique de
l`Ouest (Cédéao) s`est ouverte jeudi à Abidjan pour évoquer une possible
intervention militaire au Mali, dont le Nord est occupé depuis plus de deux
mois par des groupes armés.
Cette réunion doit examiner notamment s`il est nécessaire "de faire adopter
et de mettre en oeuvre par le Conseil de sécurité de l`ONU une résolution"
permettant "une intervention militaire pour le dénouement de la crise", a
déclaré le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Daniel Kablan Duncan,
dont le pays préside actuellement la Cédéao.
"Nous avons un devoir historique de nous mettre d`accord sur une stratégie
commune, d`arrêter les modalités d`action, y compris les mesures militaires,
et une feuille de route où le rôle de chacun sera bien défini dans l`esprit
des responsabilités partagées", a affirmé Kadré Désiré Ouédraogo, président de
la Commission de la Cédéao.
"Le respect de l`unité et de l`intégrité territoriale du Mali ne peut faire
l`objet d`aucune discussion ou négociation", a souligné de son côté le
président de la Commission de l`UA, Jean Ping, déplorant "le renforcement de
l`emprise de groupes armés et terroristes" dans le Nord.
"Le parachèvement de la normalisation institutionnelle est crucial" pour
permettre de restaurer l`autorité de l`Etat dans le Nord, a-t-il souligné,
appelant l`ex-junte installée à Bamako après le putsch du 22 mars, comme les
groupes qui la soutiennent, à ne se livrer à aucune "interférence" fragilisant
les institutions de transition.
Le représentant de l`ONU pour l`Afrique de l`Ouest, Saïd Djinnit, ainsi que
des délégués de l`Algérie et de la Mauritanie, sont également présents à
Abidjan, parmi de nombreux participants.
Alors que le Mali s`enfonce dans la partition et que la médiation de la
Cédéao piétine, le chef de l`Etat béninois et président en exercice de l`UA,
Thomas Boni Yayi, a lancé le 30 mai l`idée d`une saisine du Conseil de
sécurité de l`ONU en vue de la création d`une force africaine d`intervention
au Mali.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ