x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le vendredi 8 juin 2012 | Le Nouveau Réveil

Réunion sur la crise au Mali à Abidjan : L’Onu, l’Ua et la Cedeao se concertent

L’Onu, la Cedeao et l’Union Africaine se sont réunies, hier, dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, pour réfléchir à une solution pour le dénouement de la crise au Mali dont le nord est occupé par des groupes armés. C’était au cours de la réunion inaugurale du groupe de soutien et de suivi sur la situation au Mali, initiée par l’Ua et qui a eu lieu au siège de l’Onu en Côte d’Ivoire dans la commune d’Attécoubé. Le représentant du président ivoirien, Alassane Ouattara par ailleurs président en exercice de la Cedeao, le ministre Daniel Kablan Duncan a plaidé pour une intervention militaire pour dénouer cette crise. «Tout doit être fait pour préserver l’intégrité territoriale du Mali. (…) Si nous allons à des négociations avec le Mnla et qu’elles n’aboutissent pas, à la demande de la Cedeao et de l’Union africaine, la nécessité de faire adopter et de mettre en œuvre par le conseil de sécurité de l’Onu une résolution sur le chapitre 7 permettant une intervention militaire pour le dénouement de la crise», a-t-il souhaité. Pour le président de la commission de la Cedeao, Kadré Désiré Ouédraogo, il importe d’agir urgemment et qu’une stratégie commune puisse être mise en place face à la situation ‘’complexe, grave et multidimensionnelle ’’ au Mali qui menace la stabilité régionale et internationale. Et d’affirmer que «la Cedeao est prête à fournir des hommes pour cette mission qui sera coûteuse et difficile». C’est sans ambages que le président de la Commission de l’Ua, Jean Ping, a souligné que «le respect de l`unité et de l`intégrité territoriale du Mali ne peuvent faire l`objet d`aucune discussion ou négociation». Il a, par ailleurs, interpellé l’ex-chef militaire au Mali et ses partisans à ne se livrer à aucune ‘’interférence’’ visant à fragiliser les institutions de transition. « L’objectif étant de promouvoir une vision commune de la situation qui prévaut au Mali et de rechercher ensemble les solutions pour venir en aide à ce pays, à cette région », a affirmé Saïd Djinnit, le représentant de l`ONU pour l`Afrique de l`Ouest. Cette réunion qui voit la participation de l’Onu, la Cedeao et l’Ua devra donc examiner la nécessité d’une résolution onusienne permettant une intervention militaire pour dénouer la crise au Mali. Plusieurs pays étaient représentés dont la France, la Chine, le Benin, l`Algérie et la Mauritanie.

LANCE TOURE

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ