x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 15 septembre 2012 | Nord-Sud

Demande d’intervention militaire : La Cedeao répond au Mali

Le principe était acquis. La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) n’attendait que l’invitation des autorités maliennes pour intervenir militairement au Mali. Le plan d’intervention militaire avait même déjà été élaboré. Bamako a franchi le pas. Début septembre, Dioncounda Traoré a adressé un courrier à Alassane Ouattara, président en exercice de la Cedeao pour solliciter une action militaire dans son pays. En réponse à cette saisine, le président ivoirien a instruit ses collaborateurs de convoquer une réunion du Comité des chefs d’état-major : (Ccem) de la Cedeao. Le général Soumaïla Bakayoko a qualifié «d’importante» cette session extraordinaire qui s’est déroulée, hier, à Abidjan. Le président du Ccem a indiqué qu’elle succède à plusieurs autres réunions qui ont eu lieu pendant plusieurs mois sur «l’épineuse crise que vit le peuple malien depuis l’occupation des deux tiers de son territoire». Il s’est réjoui que «la requête tant attendue» pour le déploiement de la Mission de la Cedeao au Mali (Micema) ait été faite par le gouvernement du Mali. «Il s’agit pour nous aujourd’hui d’analyser la requête du Mali et faire des propositions concrètes pour l’engagement de la Fac (Force en attente de la Cedeao, ndlr) dans le cadre de la Micema au Mali», ainsi le chef d’état-major général (Cemg) des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) a expliqué le contexte. Tout en saluant ses pairs pour le travail abattu avec à la clé l’élaboration du concept d’opération consensuel, il les a invités à faire des recommandations pertinentes pour l’engagement de la Fac au Mali pour l’aider à rétablir l’intégrité de son territoire. Selon Paul Koffi Koffi qui a présidé ladite session extraordinaire, le chef de l’Exécutif ivoirien accorde une attention particulière aux travaux du Ccem. Il a indiqué que face à l’insécurité régionale, la Cedeao a l’obligation de réussir. Le ministre auprès du président de la République chargé de la Défense a annoncé que la semaine prochaine, la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao se réunira pour analyser les conclusions de la rencontre des militaires. «Vous comprenez donc que la conférence attend énormément des travaux de ce jour», a-t-il commenté.
Bamba K Inza

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ