PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 17 septembre 2012 | AIP

Prochaine visite du président à Bouaflé: Mobilisation des leaders communautaires

© AIP Par DR
Nigeria: le chef de l’Etat, SEM Alassane Ouattara a présidé la rentrée académique de l`Ecole militaire "National Defence College"
Vendredi 14 septembre 2012. Abuja (Nigeria). Le chef de l’Etat, SEM Alassane Ouattara préside la cérémonie inaugurale de rentrée académique du ‘’National Defence College"
Les leaders communautaires, notamment les chefs traditionnels, de partis politiques, les présidents d’associations, les cadres et chefs de services, sont mobilisés depuis samedi par le préfet de la région de la Marahoué, en vue de la réussite de la prochaine visit
Bouaflé, 16 sept (AIP) – Les leaders communautaires, notamment les chefs traditionnels, de partis politiques, les présidents d’associations, les cadres et chefs de services, sont mobilisés depuis samedi par le préfet de la région de la Marahoué, en vue de la réussite de la prochaine visite du président de la République pour le lancement officiel des travaux de construction du nouveau pont sur le Bandama.

Lors d’une séance de travail au centre culturel Henri Konan Bédié, le préfet Alliali Kouadio a expliqué que la seule façon de remercier le président Alassane Ouattara, pour le début effectif des chantiers dans le pays et particulièrement à Bouaflé, est de sortir massivement pour lui réserver un accueil chaleureux.

"La ville de Bouaflé doit être bondée de monde pour dire au président (Ouattara) que nous le soutenons et que nous sommes contents du début des travaux du pont", a-t-il indiqué, invitant les leaders des différentes communautés de Bouaflé à porter les messages de mobilisation dans les contrées les plus éloignées.

Alliali Kouadio les a appelés à se mettre au travail pour réussir cette phase de mobilisation, à quelques jours de l’arrivée du chef de l’Etat, tout en précisant que cette mobilisation ne s’adresse pas uniquement aux chefs de communautés, mais concerne toute la population de Bouaflé.

"Ne trainons plus les pas, mais travaillons de sorte que nous soyons dans le temps avant l’arrivée du président prévue à 11h 00", a-t-il fait savoir.
(AIP)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ