x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 5 juin 2013 | AIP

Marchés publics : Plus de 400 milliards à absorber en 2013

Abidjan, Les flux financiers circulant à travers les marchés publics s’évaluent à plus de 400 milliards de francs CFA, a révélé mardi, le directeur des marchés publics, Coulibaly Yacouba.

M. Coulibaly a, cependant, regretté la grande faiblesse de consommation de ces flux financiers notant que pour l’exercice 2013, le tiers du montant disponible n’est pas encore consommé après six mois d’exercice.

A l’occasion d’une session d’information à l’endroit des directeurs des établissements publics nationaux, ordonnateur de la dépense publique, portant sur l’environnement des marchés publics et les contraintes qui y sont attachées, le directeur des marchés publics a indiqué que les marchés publics jouent un rôle prépondérant dans la promotion de la croissance économique, dans la création d’emploi et la promotion de l’initiative privé.

"La politique économique se ressent dans les marchés publics" a-t-il fait savoir précisant que l’environnement économique ivoirien est marqué par l’insuffisance de l’initiative privé.

Pour l’exercice 2013, les flux financiers prévus au niveau des EPN, en ce qui concerne les dossiers d’appel d’offre validés, sont estimés à 125,5 milliards de francs CFA tandis qu’au niveau des collectivités, ce sont 28 milliards de francs CFA qui ont été soumis.

Le directeur des marchés publics a annoncé par ailleurs, pour l’exercice 2014, la mise en place d’un plan général de passation des marchés devant permettre aux PME d’avoir une vue des projets devant être exécuté en 2014.

En plus, a-t-il souligné trois décrets seront pris ces jours-ci, en conseil des ministres, pour réglementer les appels d’offre sur les travaux, les fournitures et les services intellectuels.

Ces décrets a expliqué M. Coulibaly vont permettre une meilleure absorption et la démocratisation des dossiers d’appels d’offre car a-t-il ajouté les marchés publics permettent la redistribution des richesses nationales, le mécanisme de promotion des PME, la promotion de l’emploi et de la sécurité de l’emploi.

En 2013, l’on prévoit plus de 1200 milliards de francs CFA pour les investissements contre 600 milliards en 2012.

(AIP)
kkf/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ