x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 18 septembre 2013 | Le Patriote

L’exigence du renfort des troupes

On ne reconnaît plus Yamoussoukro. La cité paisible d’antan a depuis un certain moment basculé dans la violence. Dans un entretien accordé à un confrère de la place, le maire de cette cité, Jean Gnrangbé, a conforté cette tendance en relevant que ces derniers temps, on a assisté à une montée vertigineuse du banditisme. Plusieurs attaques sont survenues dans la ville et dans des villages a fait remarquer le Premier magistrat. Des coupeurs de route se sont signalés dans la zone. Des attaques d’éléments de la gendarmerie et de la Police nationale ont même à plusieurs reprises occasionné des pertes en vies humaines et des blessés graves. Pas plus tard que dans la nuit de dimanche à lundi dernier, une patrouille des gendarmes a essuyé des tirs, faisant trois blessés dont un cas critique. Le maire de Yamoussoukro indique que les premières investigations montrent que les bandits qui posent malheureusement ces actes répréhensibles, utilisent des armes similaires à celle des forces républicaines, des calibres 12. Devant cette situation plus que préoccupante, les autorités locales dont le maire ont saisi les gouvernants et tiré la sonnette d’alarme face au péril qui guette la cité des Caïmans. En réaction, les tenants du pouvoir ont décidé d’accroître le nombre des éléments des Forces de défense et de sécurité positionnés dans Yamoussoukro. Le renforcement du dispositif est envisagé mais il urge d’alourdir le matériel militaires. Parce qu’il n’est pas normal que la capitale politique et administrative connaisse ce sort. Cela n’est nullement bon pour l’image de la Côte d’Ivoire. Cette situation est d’autant condamnable que même pendant les moments de braise qu’on connu le pays, Yamoussoukro n’a jamais vécu de tels soubresauts. Et on ne peut accepter que ce soit sous le règne du président Ouattara, homme de paix, défenseur des Droits de l’homme, qu’une telle situation se produise dans la cité natale du père fondateur de la Côte d’Ivoire, havre de paix, cité modèle. Il faut donc vite mettre de l’ordre à Yamoussoukro et ses environs pour ne pas que le pourrissement gagne davantage du terrain. C’est pourquoi le dispositif militaire doit être renforcé le plus rapidement possible pour que la ville cosmopolite et symbole de Yamoussoukro puisse retrouver son charme d’antan.

COULIBALY Zoumana

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ