PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 30 décembre 2013 | Le Patriote

Monde du Travail/Augmentation du SMIG, Indice des médecins et Infirmiers, etc: Ouattara restaure la dignité des travailleurs

© Le Patriote Par DR
Audience du Président de la République accordée à une délégation d`hommes d`affaires japonais
Lundi 02 décembre 2013. Le Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA reçoit une délégation d`hommes d`affaires japonais. Ph : Alassane Ouattara
Le monde du travail en Côte d’Ivoire a véritablement bougé en 2013. Et cela a été matérialisé par l’augmentation du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) qui est passé de 36.607 FCFA à 60.000 FCFA. Soit une hausse de plus de 60 %. Cette décision du Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara est entrée en vigueur dès son adoption le 20 novembre dernier en Conseil des Ministres. C’est l’aboutissement d’une longue négociation qui a débuté depuis 2007 entre le Gouvernement et les partenaires sociaux (Cgeci, les différentes Centrales Syndicales …..). Avec cette augmentation, le Président Ouattara veut soulager les travailleurs dont le pouvoir d’achat s’amenuise considerablement du fait de la cherté de la vie. Les travailleurs du secteur industriel et agro-industrie sont les grands bénéficiaires de cette augmentation du Smig qui a été favorablement accueillie par toutes les centrales syndicales ivoiriennes. La dernière revalorisation de ce Smig en terre Ivoirienne remonte en 1994 après que le Franc Cfa ait été dévalué. La Côte d’Ivoire à travers cette cette augmentation tient la tête du peleton des pays d’Afrique de l’Ouest Francophone qui restaure la dignité de ses travailleurs. En tout cas, avec cette hausse, la Côte d’Ivoire est le premier pays francophone à payer le Smig à 60.000 FCFA. Faut-il le rappeler, le Smig au Mali est de 28.460 FCFA ; 33.139 FCFA au Burkina Faso ; 31.628 FCFA au Bénin et 36.243 FCFA au Sénégal. Il est de 35.000 FCFA au Togo. Il faut également noter que des dispositions sont en train d’être prises pour améliorer et sécuriser les emplois dans les différentes entreprises. C’est ce qui a d’ailleurs a justifié la révision du Code du travail par les partenaires sociaux et le ministère d’Etat, ministère de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle pour l’adapter aux réalités actuelles de la Côte d’Ivoire. Mais il n’ a pas été encore soumis à l’hémicycle pour adoption. Concernant le statut général de la Fonction, il a été également modifié. Et l’avant projet de loi portant statut général de la Fonction Publique a été validé. Même s’il n’est pas encore adopté. Quant aux personnels de santé, ils se sont frotté les mains. Car, le Président Ouattara a réparé une injustice à eux faite par les régimes précédents. Ce par l’adoption du décret portant octroi de 150 points d’Indice supplémentaires aux techniciens de la santé et 400 points d’indice en plus pour les cadres supérieurs de la Santé (médecins, Pharmaciens, chirurgiens – dentistes, vétérinaires, etc.…..) au titre de la prise en compte du Doctorat. Soit 400 points d’Indices. Ce décret rentre en vigueur en Janvier 2014. Les 400 points d’indice octroyés aux cadres supérieurs de la santé, correspondent à 118.000 FCFA et 150 points d’Indices équivalent à 44 000 FCFA. En clair, à la fin du mois de Janvier 2014, les médecins bénéficieront d’une augmentation conséquente de 118.000 FCFA sur leurs salaires et 44000 FCFA sur les salaires des Infirmiers (ères), Sage –Femme, etc.

Les enseignants n’ont pas été oubliés. Le Gouvernement a payé le reliquat de 5000 Fcfa à tous les Instituteurs à la fin de janvier 2013 au titre des indemnités de logement. Et 25 % sur les 50 % restant ont été payés en mars 2013 au titre de la bonification indiciaire des Instituteurs avec rappel des mois de janvier et février2013. A cela s’ajoute le paiement de 25% des 50 % restant pour le glissement catégoriel avec rappel des mois de Janvier et Février 2013. Ce qui porte le taux de satisfaction des revendications dans le Secteur Education / Formation à 75 %. Le mois qu’on puisse dire c’est sous Alassane Ouattara le monde du travail retrouve peu à peu sa dignité et bénéficie de plus en plus des retombées de leut travail. Certainement que 2014 apportera plus d’avantage aux travailleurs de Côte d’Ivoire.

Anzoumana Cissé

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ