PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 9 octobre 2015 | Le Sursaut

Enseignement supérieur, éducation nationale… : Les étudiants jugent l’école ivoirienne à l’orée des élections

Le jeudi 8 octobre, veille de l’ouverture de la campagne pour l’élection présidentielle du 25 octobre. C’est ce jour que les élèves et étudiants, réunis au sein de la Coordination des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Coeeci), ont choisi pour dresser le bilan de l’école ivoirienne à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire qu’ils ont tenue au campus de Cocody. « Le bilan est peu reluisant. », a indiqué, d’entrée de propos, Ozoukou Aristide, secrétaire général de la Coeeci. Il a noté qu’au moins 110 milliards de Fcfa ont été dégagés par l’Etat de Côte d’Ivoire pour garantir des conditions meilleures d’études aux étudiants. Malheureusement, a-t-il soutenu, « rien n’a été fait dans ce sens.» Le Sg de la Coeeci en a pour preuve les revendications adressées à la tutelle par son organisation depuis la réouverture des universités en septembre 2012 et qui sont restées sans suite. Notamment, les problèmes qui ont trait au manque d’infrastructures et de matériels didactiques, à l’augmentation des frais d’inscription et des loyers des cités universitaires etc., ainsi que la difficile applicabilité du nouveau système d’enseignement Lmd. Ozoukou Aristide n’a pas manqué de fustiger le comportement des Coges qui rackettent à volonté élèves et parents d’élèves. Autant de difficultés auxquelles les apprenants de Côte d’Ivoire sont confrontés. Face à tout cela, il a décidé d’attirer l’attention des candidats à la magistrature suprême afin qu’ils prennent toutes ces préoccupations en compte au cours de leur mandat. Se prononçant sur les échéances électorales, l’un des porte-parole des élèves et étudiants a invité les acteurs politiques à privilégier la voie pacifique, et non celle de la violence qui caractérise les périodes électorales en Afrique. Pour finir, il a fait un clin d’œil au président Alassane Ouattara. « Le chef de l’Etat a fait le tour du pays sans un calendrier pour les élèves et étudiants. Nous apprenons que certains de nos camarades l’invitent à se rendre sur le campus pour qu’ils puissent lui rendre hommage pour la réhabilitation des universités. La Coeeci ne peut s’y opposer. Mais, nous ne pouvons pas cacher cette frustration que nous ressentons », a-t-il prévenu.
Elysée LATH

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ