x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le vendredi 16 octobre 2015 | La Tribune Ivoirienne

Après son retrait de la présidentielle 2015: Mamadou Koulibaly décide de battre campagne

© La Tribune Ivoirienne Par Cyprien Kouassi
Présidentielle 2015: Une délégation de la CNDHCI échange avec Mamadou Koulibaly
Mardi 13 octobre 2015. Abidjan.La Commission Nationale des Droits de l`Homme (CNDHCI) conduite par sa présidente Badjo Ezouehu Paulette a rencontré le président du parti LIDER, Mamadou Coulibaly. La CNDHCI a présenté à cette occasion l` observatoire national pour le monitoring des droits de l`homme en période électorale.
Mamadou Koulibaly, après son retrait du processus électoral de 2015, vient d’ouvrir un front contre Alassane Ouattara, chef d’Etat sortant et candidat à sa succession. A défaut de l’affronter dans les urnes, Mamadou Koulibaly réoriente son combat contre Ouattara et décide donc d’aller en campagne contre le scrutin présidentiel de 2015 qu’il estime truqué. Le président de Liberté et démocratie pour la République (Lider) entend parcourir toute la Côte d’Ivoire pour demander, à travers conférences, meetings et débats, aux électeurs de ne pas sortir le 25 octobre et donc de s’abstenir d’aller voter. Au cours d’une rencontre qu’il a eue avec la délégation de la Commission nationale des droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (Cndhci), conduite par sa présidente Ezouéhu Paulette Badjo, à Abidjan, Mamadou Koulibaly a vivement protesté contre la reconduction de Youssouf Bakayoko dans les fonctions de président de la Commission électorale indépendante (Cei). Pour lui, ce renouvellement est «illégitime et illégal». Dans la même veine, il a denoncé le code électoral, «inacceptable», de son point de vue, d’autant plus que celui-ci aurait la base de nombreux morts en 2010. Toujours dans son chapelet de griefs, le président de Lider relève la non-conformité du bulletin unique de vote (taille du logo, identité des candidats, utilisation des couleurs nationales par le président sortant etc.) et les signes de l’insécurité dans le pays. Le Président de Liberté et Démocratie pour la République Mamadou Koulibaly, après l’annonce du retrait de sa candidature à l’élection présidentielle du 25 octobre, a pris donc la résolution d’aller en campagne pour le boycott du scrutin.

A.BOUABRE

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ