x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mardi 20 octobre 2015 |

Présidentielle ivoirienne: L’ex-Pdt de l’Assemblée nationale interdit de passage à une émission à la télévision publique

© Par Cyprien Kouassi
Présidentielle 2015: Une délégation de la CNDHCI échange avec Mamadou Koulibaly
Mardi 13 octobre 2015. Abidjan.La Commission Nationale des Droits de l`Homme (CNDHCI) conduite par sa présidente Badjo Ezouehu Paulette a rencontré le président du parti LIDER, Mamadou Coulibaly. La CNDHCI a présenté à cette occasion l` observatoire national pour le monitoring des droits de l`homme en période électorale.
L’ex-président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly qui a annoncé le retrait de sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre affirme avoir reçu lundi un appel de la télévision publique lui annonçant qu’il "ne passera pas à l’émission face aux électeurs", un espace réservé aux candidats en raison de sa "campagne pour l’abstention" au scrutin.

"Le référendum se confirme. Selon un coup de fil de la direction générale de la RTI (Radiodiffusion télévision ivoirienne), comme MK (Mamadou Koulibaly) bat campagne pour l’abstention il ne passera pas face aux électeurs" lundi soir, a écrit le leader de Liberté et démocratie pour la république (LIDER, opposition), sur Twitter.

Selon l’ordre de passage des candidats M. Koulibaly devrait s’exprimer en direct à l’émission "Face aux électeurs" pour présenter sa vision et son projet de société aux Ivoiriens de 21H00 à 23H00 GMT.

L’émission met tour à tour chacun des candidats encore en lice pour l’élection du 25 octobre face à trois journalistes dont deux de la RTI et un autre de Fraternité Matin, quotidien pro-gouvernemental, dans le cadre de la campagne électorale.

"Aux élections il y a trois options au choix: oui, non et abstention, je bats campagne pour l’abstention et alors? N’est-ce pas mon droit de candidat?", s’est-il interrogé après la décision des responsables de la télévison nationale.

Le 09 octobre, M. Koulibaly a annoncé son retrait de la course à la présidentielle pour ne pas participer à des "élections truquées", qu’il compare à un "référendum" sur la "fraude organisée" par l’actuel président Alassane Ouattara, candidat à sa succession.

"Pour lui, la question est de savoir sur 6,3 millions d’inscrits sur la liste électorale combien voteront et combien boycotteront" l’élection, après sa campagne pour l’abstention.

EFI

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ