x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 21 octobre 2015 | L’intelligent d’Abidjan

Koulibaly saisit la Haca après l’annulation de son passage sur Rti1 : Je n’ai pas souvenance avoir adressé une lettre de retrait de ma candidature

© L’intelligent d’Abidjan Par DA
Election 2015/ "Face aux électeurs": censuré par la télévision nationale, Mamadou Koubilaly anime un point de presse
Candidat ou pas candidat? Avait-il simplement suspendu sa candidature ? Quand comptait-il la reprendre ? Comment pouvait-il être candidat, tout en pourfendant l’élection et en appelant à un boycott ?

Les Ivoiriens espéraient avoir une réponse ce lundi 19 Octobre 2015 avec le passage programmé de Mamadou Koulibaly sur la première chaîne de la télévision ivoirienne. L’émission n’a plus lieu. La Rti l’a verbalement informée clairement, par la voix de Degny Maixent, conseiller spécial du Directeur général Ahmadou Bakayoko.
Selon les informations recueillies, la Rti n’apprécie pas que Mamadou Koulibaly fasse un usage sélectif, arbitraire, et ne tenant pas compte des attentes du public, ni des obligations à remplir par elle en matière d’égalité de temps d’antenne en période électorale.

Ainsi le journaliste Noël Gnagno désigné par la rédaction pour couvrir les activités du candidat Mamadou Koulibaly n’aurait pas pu travailler comme ses autres collègues. De plus, le président de Lider n’a transmis aucun PAD de 5 minutes pour diffusion.

« Ce droit dont disposent les candidats n’est-il pas également une obligation à l’égard des citoyens, au même titre que l’obligation pour la Rti de diffuser leur production, sans rien modifier ? », interroge une source à la télé ivoirienne.

Selon cette même source, les appels au boycott du candidat et ses dénonciations peuvent perturber la campagne des autres candidats et constituer une entrave à leurs droits de candidats.

Mamadou Koulibaly s’est insurgé dans une lettre transmise à la Haute autorité de la communication audiovisuelle, contre ce qu’il appelle une violation de ses droits de candidat, tout en clamant n’avoir adressé aucune lettre de retrait de sa candidature ni à la Rti, ni à aucune autre structure ( Haca, Cei et Conseil constitutionnel ).
« Monsieur Mamadou Koulibaly n’a pas tort, car malgré les déclarations portant entête de son parti, et ses propres réactions sur plusieurs médias, il n’est pas passé de la parole à l’acte. Ce qui n’a pas empêché la Rti de le prendre au mot et de prendre nos responsabilités» , justifie à Afrikipresse.fr ‎notre interlocuteur. Au cours du journal télévisé de 20 heures le lundi 19 octobre, la Rti est restée sur sa décision. Le candidat de Lider prévoit donc ce mardi une conférence de presse, relative à la saisine de la Haca.

Aline Ouédraogo sur Afrikipresse.fr

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ