PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 23 novembre 2015 | La Tribune Ivoirienne

Affrontements à l’Université Félix Houphouët Boigny : des syndicats d’étudiants s’accusent

© La Tribune Ivoirienne Par Guy Lasme
Activités gouvernementales : Le Ministre Alain Logbognon initie l’opération « Un million de poches de sang jeune. »
Jeudi 21 mars 2013, Université Félix Houphouët Boigny. Abidjan-Cocody. Le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, en partenariat avec le Ministère de la Santé, de la Lutte contre le Sida à travers le Centre National de Transfusion Sanguine(CNTS), initie l’opération « Un million de poches de sang jeune. » Les étudiants se mobilisent pour donner leur sang.
Les affrontements entre groupes d’étudiants sur le campus de Cocody deviennent récurrents. Celui du jeudi 19 novembre dernier a fait un mort et plusieurs blessés. Les syndicats d’étudiants en cause, la Fesci et l’Ageeci, se jettent les responsabilités de part et d’autre.

« Des camarades étudiants, membres de la Fesci, étaient en concertation au restaurant ʺLe palmierʺ quand ils ont été pris à partie par des membres de l’Ageeci », raconte Assi Fulgence, secrétaire général de la Fesci. Selon lui, tout a commencé le mercredi 18 novembre dernier. Suite à un malentendu autour de la gestion d’un quai de la Sotra en face du Chu de Cocody, entre des étudiants membres de l’Ageeci et des étudiants en Criminologie, d’obédience fesciste. Une chasse à l’homme va être engagée contre les derniers nommés et entraîner la mort de Assé Patrick Laurent, un étudiant qui n’a rien à voir avec les deux clans en conflit. « Son seul tort, c’est de s’être retrouvé au lieu de l’affrontement », explique Assi Fulgence. Pour lui, les autorités doivent engager des poursuites judiciaires afin que justice soit faite.

Pour Tohouri Michel Florentin, Sg adjoint de l’Ageeci, c’est l’immobilisme des responsables du Centre régional des œuvres universitaires (Crou) face au récurrent problème de logement qui est à l’origine de cette situation qu’il juge déplorable. « Le jeudi dernier, des étudiants membres de notre structure ont décidé de s’installer dans des chambres libres au Campus 2001B. Pendant qu’ils le faisaient, nous avions reçu l’information selon laquelle, la Fesci avait mobilisé ses membres qui se sont mis à saccager nos permanences. Et renforcée de badauds et de non-étudiants munis de gourdins, de bâtons et de pierres, ils s’en sont pris aux éléments de l’Ageeci. C’est de là qu’est partie une bagarre généralisée qui a fait plusieurs blessés de part et d’autre. L’étudiant mort n’est pas membre de l’Ageeci. C’est regrettable », a-t-il relaté

Constant D.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ