PUBLICITÉ

NTIC Publié le mercredi 25 novembre 2015 | La Tribune Ivoirienne

Facilitation à l’accès des populations aux Tic/ Koné Bruno face aux députés : « Les moyens de l’Etat sont réduits »

© La Tribune Ivoirienne Par Cheick
L’ordonnance portant exonération de la taxe sur la valeur ajoutée et réduction de droits et taxes de douanes sur l’acquisition de matériels informatiques et téléphones portables adoptée en commission
Mercredi 25 novembre 2015. Les ministres Cissé Abdourahmane (Budget) et Koné Bruno (Postes et TIC) ont présenté à l’Assemblée nationale l’ordonnance portant exonération de la taxe sur la valeur ajoutée et réduction de droits et taxes de douanes sur l’acquisition de matériels informatiques et téléphones portables pour sa ratification. Photo: Les ministre Koné Bruno (Postes et TIC). Photo: Le ministres Cissé Abdourahmane (Budget)
Abdourahmane Cissé, ministre auprès du premier ministre, en charge du budget et Bruno Koné, ministre des la Poste et des Techniques de l’Information et de la Communication étaient hier face aux députés. Pour faire ratifier l’ordonnance n0 2014-503 du 08 juillet 2015.

Pour permettre la généralisation de l’usage des Technologies de l’information et de la communication( Tic), facteur de compétitivité, de création d’emploi, de diffusion du savoir, d’amélioration de la fourniture des services électroniques et développement socio-économique, les ministres Abdourahmane Cissé, en charge du budget et Bruno Koné, de la Poste et des Techniques de l’Information(Tic) et de la Communication ont fait ratifier par le parlement l’ordonnance n0 2014-503 du 08 juillet 2015. « Les moyens de l’Etat sont réduits, raison pour laquelle, l’Etat a décidé de mettre œuvre ce projet de loi », a révélé le ministre de la Poste et des Tic. Cette ordonnance prévoit une défiscalisation partielle de treize (13) milliards de F Cfa, allant du 1er août 2015 au 31 décembre 2018. Selon cette loi le matériel informatique, les tablettes électroniques et les téléphones portables bénéficient d’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée, exonération de la redevance statistique(Rsta), application d’un taux préférentiel de 6,5% repartie comme suite : droit de douane au taux de 5%, prélèvement communautaire de solidarité(Pcs) au taux de 1%, prélèvement compensatoire communautaire(Pcc) au taux de 0,5%. De quoi à réjouir les 22 millions d’abonnés de la téléphonie mobile que compte la Côte d’Ivoire. Quant à l’usage de l’Internet, les chiffres des utilisateurs sont bas. Ils se situent entre 60 et 70 mille pour une population d’environ 25 millions d’habitants. Cette situation s’explique selon le ministre des Tic par le coût élevé de l’accès à Internet : « L’Internet est détenu en Côte d’Ivoire par des opérateurs privés. Il coûte cher ; la priorité sera de travailler sur la réduction du prix de l’Internet ». Un député a évoqué les prix élevés de la communication notamment ceux de la compagnie de téléphonie mobile Orange. Pour le ministre Koné, cela s’explique par la libéralisation du marché, et a suggéré : « Si Orange est cher, passez à un autre opérateur ». Il a ensuite, affirmé la volonté du gouvernement d’avoir sur le marché quatre opérateurs pour une concurrence pure et parfaite. Quant autres opérateurs que sont Green, Café mobile, Comium, le ministre affirme : « s’ils sont encore sur le marché, c’est parce qu’ils sont tolérés ».

Arnaud HOUSSOU

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ