PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 4 décembre 2015 | APA

Violentes manifestations à l’Université Houphouët-Boigny de Cocody

© APA Par ISSOUF SANOGO
Université de Cocody : le calvaire des étudiants aux arrêts de bus.
Jeudi 16 mai 2013. Abidjan. Après les cours, les étudiants de l`Université Félix Houphouët-Boigny doivent patienter dans une longue file d`attente avant d`avoir accès aux bus.
Abidjan (Côte d’Ivoire) - Des étudiants ont violemment manifesté, vendredi, à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody pour dénoncer les décisions du Conseil de l’Université qui radient notamment une dizaine d’étudiants, accusés d’être à l’origine des événements qui ont fait récemment un mort.

«Les cours ont été perturbés ce matin. Des véhicules administratifs dont celui qui appartiendrait au Secrétaire général de l’Université ont été saccagés», a expliqué à APA un étudiant du département d’histoire joint au téléphone.

A la suite d’une série d’affrontements survenus les 18 et 19 novembre derniers entre des étudiants se réclamant de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI ) et l’Association générale des élèves et des étudiants de Côte d’Ivoire (AGEECI), plusieurs blessés et un mort ont été enregistrés.

Le Conseil de l’Université Félix Houphouët-Boigny a sanctionné, jeudi, une dizaine d’étudiants parmi lesquels les Secrétaires généraux des deux mouvements qui sont exclus définitivement des universités publiques.

Auparavant, ce Conseil avait suspendu les activités des syndicats d’étudiants et demandé la dissolution de la FESCI et de l’AGEECI. Le calme est revenu au sein de l’université où un important dispositif sécuritaire est déployé.

SY/ls

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ