x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 31 décembre 2015 | La Tribune Ivoirienne

Ligne ferroviaire Abidjan-Ouagadougou-Kaya: Le Burkina et Sitarail d’accord pour une nouvelle concession

© La Tribune Ivoirienne Par Sitarail
Lancement des travaux de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou
Lancement des travaux de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouaga. Les nouveaux rails présentés au Premier Ministre Daniel Kablan Duncan
Les autorités burkinabè et le groupe Bolloré via sa filiale Société internationale de transport africain par rail (Sitarail) signeront début 2016 un accord de concession et d’exploitation du chemin de fer Abidjan- Ouagadougou.
La Société internationale de transport africain par rail (Sitarail, filiale de Bolloré Africa Logistics) et les autorités burkinabè signeront début 2016 une convention de la ligne ferroviaire Abidjan-Ouagadougou-Kaya. En attendant la signature formelle des autorités burkinabè, et suite à la ratification de l’accord par la Côte d’Ivoire, Sitarail a lancé les travaux de réhabilitation à Abidjan. D’un montant de 262 milliards de F cfa, le financement des travaux de réhabilitation de la ligne ligne Abidjan-Ouagadougou-Kaya, sensé duré 5 ans sera entièrement fiancé par la Sitarail. « la Sitarail amortira ses investissements sur les recettes générées par l’exploitation sans garantie d’équilibre financier et économique de la part de l’autorité concédante et transférera à celle-ci la pleine propriété des infrastructures ferroviaires réhabilitées au terme de la convention », ont décidé les deux parties. Le remboursement de la Sitarail est différé sur 15 ans. Cette nouvelle convention met un terme à la garantie de l’équilibre financier et économique de Sitarail et supprime le fonds d’investissement ferroviaire dans lequel les États apportaient l’équivalent de 2 % du droit d’usage payé par Sitarail aux sociétés de patrimoine. La durée de la convention de concession est fixé à 30 ans avec une revision à mi-parcours après 15 ans d’exploitation.

Aranud HOUSSOU

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ