x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 25 février 2016 | L’intelligent d’Abidjan

Enseignement technique et Formation professionnelle : Paul Koffi Koffi veut redynamiser le secteur artisanal

© L’intelligent d’Abidjan Par Marc Innocent
Enseignement technique et professionnel: le ministre Paul Koffi Koffi rencontre les fondateurs d`établissements privés
Le ministre Paul Koffi Koffi de l`enseignement technique et de la formation professionnelle a échangé, ce vendredi 12 Février 2016 au foyer du lycée technique d`Abidjan, avec les fondateurs des établissements privés sous sa tutelle.
En vue de s’enquérir des réalités des agents de ses structures décentralisées, M. Paul Koffi Koffi, ministre de l’Enseignement technique et la Formation professionnelle (Metfp), a visité le mercredi 23 février 2016 la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire (Cnmci) sis à Cocody-2Plateaux. Au terme de cette visite, le ministre a échangé avec la presse. Il a révélé que le secteur de l’artisanat regorge d’énormes qualités qui doivent être exploitées. « Il y a des salariés et des paysans dans notre pays mais on ne doit pas oublier le secteur des artisans qui est très important. Il constitue un bassin d’emplois. De ce fait, il faut l’exploiter (…) C’est pourquoi nous souhaitons apporter notre appui à la Cnmci pour qu’elle puisse mener à bien ces formations. Afin qu’ensemble, nous puissions mettre fin au problème du chômage », a indiqué Paul Koffi Koffi. Pour M. Kassoum Bamba, président de la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire, cette rencontre de travail avec le ministre va redynamiser l’Enseignement technique et contribuer à la formation et à l’insertion des jeunes en vue d’une réponse efficace à la création d’emploi. En outre, il a dévoilé les différentes actions réalisées, depuis son accession à la tête de la Cnmci. Ce sont entre autres, la création de la plate-forme des services et d’un réseau d’un millier de maîtres-artisans sur toute l’étendue du territoire national dans le cadre de l’insertion des ex-combattants dans les métiers de l’artisanat, la formation d’environ deux mille ex-combattants dans leurs ateliers. Par ailleurs, M. Kassoum s’est appesanti sur les problèmes auxquels son institution est confrontée : « Tout comme la France et l’Allemagne, la Chambre des métiers voudrait développer dans le cadre de l’apprentissage, une formation duale qui alterne la théorie à la pratique. Malgré notre bonne volonté les moyens pour y faire face à un tel projet manquent. Nos ateliers manquent de matériels dans un monde qui évolue rapidement avec la technologie».
Notons que le secteur de l’artisanat regroupe plus de 245 corps de métiers.

MB

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ