x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 2 mars 2017 | Ministères

Allocution de Madame la Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité à l’occasion de la cérémonie de lancement de la JIF de 2017

© Ministères Par C.K
Journée Internationale de la Femme: La ministre Mariatou Koné donne le top départ des activités
Mercredi 1er mars 2017. Abidjan. La ministre de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité Mariatou Koné a présenté le thème de la quarantième édition de la Journée Internationale de la femme: « L’autonomisation économique de la femme pour un monde plus juste et plus équitable ». Le top départ des activités a été donné ce mercredi au palais de la culture d`Abidjan.
Le Mercredi 01 mars 2017, au palais de la Culture de Treichville

• Madame la Grande Chancelière ;
• Madame et Messieurs les Présidents d’Institutions ;
• Mesdames et Messieurs les Ministres ;
• Excellences, Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique ;
• Mesdames et Messieurs les Représentants Résidents des Agences du Système des Nations Unies ;
• Mesdames les épouses des Ministres ;
• Mesdames les épouses des Ambassadeurs ;
• Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux, Centraux et Chefs de Service de l’Administration Publique et Privée,
• Mesdames et Messieurs les Responsables d’ONG et d’Associations de la Société Civile ;
• Honorables Chefs traditionnels et Guides religieux ;
• Chers partenaires de la presse ;
• Honorables invités, Mesdames et Messieurs ;
• En vos rangs, grades et qualité.
• Distingués Invités ;

Je voudrais, à l’entame de mes propos, remercier les autorités locales ainsi que la population de Treichville d’avoir accepté d’abriter cette cérémonie qui se déroule chaque année en prélude à la Journée Internationale du 08 mars.

Femmes de Côte d’Ivoire,
Je voudrais que vous vous joigniez à moi, pour rendre un hommage au Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, pour toute l’attention qu’il accorde à l’amélioration de la condition de la femme ;
Pour dire Merci à Madame la Première Dame, Dominique OUATTARA, Marraine de la Journée Internationle de la Femme, pour tout ce qu’elle fait pour les femmes, le FAFCI, et pour nos enfants.

Mes remerciements vont également aux membres du Gouvernement dont la présence témoigne de l’importance qu’ils accordent à la promotion de l’autonomisation des filles et des femmes, à la lutte contre les disparités de genre et les violences basées sur le genre.
Je voudrais saluer et remercier aussi Madame la Représentante Spéciale du Secrétaire Général de l’ONU, Chef de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire.

Chère sœur,
Votre présence effective à cette cérémonie ne nous surprend guère. Votre soutien et votre amitié ne nous ont jamais fait défaut, surtout quand il s’agit d’aider à l’accélération de l’égalité entre hommes et femmes. Vous et vos départements spécialisés des Nations Unies en Côte d’Ivoire ont été présents, à nos côtés, au moment où nous en avions le plus besoin.
C’est pourquoi Madame la Représentante Spéciale du Secrétaire Général de l’ONU, je vous réitère notre gratitude, à travers vous, à tous les partenaires internationaux, amis de la Côte d’Ivoire, pour leur constante sollicitude.

Mesdames et Messieurs,
Qu’il me soit donc permis de rendre un vibrant hommage à l’ensemble des Partenaires Technique et Financiers (PTFs) et au Système des Nations Unies notamment l’UNFPA, l’ONUFEMME, l’’UNICEF, l’ONUCI, pour l’appui aux activités de promotion de la Santé de la Reproduction, en particulier la lutte contre la Mortalité Maternelle et Néonatale ; d’autonomisation et de protection de la femme et de consolidation de la paix et de la cohésion sociale
Ces actions coordonnées ont fortement contribué à l’amélioration des conditions de vie de nos communautés. Nul doute que la poursuite de leur soutien au gouvernement ivoirien, sera nécessaire pour garder le cap et poursuivre l’inversion des tendances dans bien de domaines d’ici à l’an 2020.

Honorables invités,
Je suis particulièrement heureuse de marquer le lancement de la Journée Internationale de la Femme de cette année 2017. Je voudrais féliciter les femmes et les hommes de Côte d’Ivoire, d’être venus participer à cette cérémonie


Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,
Le mois de mars est dénommée « mois de la femme » pour notre pays. Tout au long de ce mois se dérouleront des activités d’envergure en faveur de la femme. Le 10 mars 2017 aura lieu, à Adzopé, la célébration officielle de la Journée Internationale de la Femme sous le parrainage de la Première Dame. Du 13 au 24 mars 2017 se tiendra à New York aux Etats Unis, la 61ème session de la Commission de la Condition de la Femme. Le Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Soliarité, en collaboration avec le Groupe Thématique Genre du Système des Nations Unies, organisera également au mois de mars 2017 une rencotre sur l’Audit Genre de 3 Ministères Techniques. En outre, des panels interactifs avec les acteurs locaux et les femmes des différentes regions seront organisés tout au long de l’année à l’effet de construire des stratégies d’autonomisation des femmes basées sur les potentialités régionales et les priorités nationales.

Honorables invités,
La célébration de la Journée Internationale de la Femme du 8 mars offre l’opportunité à chaque pays de faire un suivi progressif et une évaluation du processus d’amélioration de la condition de la femme.

Pour notre pays, cet événement revet un caractère particulier eu égard au contexe national marqué par la nouvelle Constitution qui fixe de nouvelles bases pour l’égalité de genre et scelle un nouveau pacte pour l’autonomisation de la femme .

En effet, plusieurs articles contenus dans la nouvelle loi fondamentale prennent en compte les préoccupations actuelles des femmes. En son article 35, il est mentionné le rôle de l’Etat dans la promotion, le développement et la protection de la femme. L’ article 36 quant à lui, promeut l’égalité des chances d’accès aux postes décisionnels et « encourage la promotion de la femme aux responsabilités dans les institutions et administrations ainsi qu’au niveau des entreprises »

La présente cérémonie de lancement est la tribune choisie par le Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité pour lever un coin de voile sur le thème nationale de l’année : « Autonomisation économique de la femme pour unne Côte d’Ivoire plus juste et plus équitable ».

Ce choix est inspiré du thème international qui porte sur « l’autonomisation économique de la femme dans un monde du travail en pleine évolution ». Il est en adéquation avec la vision du Président de la République, Son Excellence Alassane Ouattara, de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horzon 2020.

Cette grande vision du Président de la République exige la pleine participation de tous les citoyens, hommes et femmes au processus du développement national, à la mise en œuvre des cinq axes prioritaires.

J’aimerais mentionner, au nombre de ces axes prioritaires, la transformation structurelle de l’économie nationale, l’amélioration des conditions de vie des populations et la promotion de la femme et de la jeunesse.

En Côte d’Ivoire, les femmes constituent 48,3 %, soit sensiblement la moitié de la population. Elles apportent une contribution énorme à l’économie ivoirienne et leurs rôles sont multiformes au sein des entreprises, dans les exploitations agricoles, dans les secteurs primaire, sécondaire et tertiaire. Elles sont actives dans les secteur formel et informel.

Selon les données de l’Enquête auprès des ménages réalisée en 2012 par l’Agence d’Etudes et de Promotion de l’Emploi , il a été noté une plus forte présence relative des femmes dans certaines branches d’activité, malgré leur sous-représentation générale par branche : « hôtel et restaurant », « commerce de détail », « commerce de gros », « service aux ménages » et « confection d’articles vestimentaires ».

Des études relatives aux inégalités dans la répartition des actifs occupés féminins et masculins entre les branches d’activité ont montré que les femmes sont quasi absentes dans les branches « bâtiments et travaux publics », « service de réparation », « transport, poste et télécommunication » et « élevage, chasse, pêche, pisciculture, aquaculture » avec respectivement un indice de 0,0546, 0,0624, 0,1601 et 0,1950.

Face à ses disparités entre les hommes et les femmes sur le marché du travail, les femmes dans leur majorité restent confrontées à d’énormes difficultés souvent causées par des considérations d’ordre structurel, des préjugés sexistes et des rôles sociaux stéréotypés conduisant à la pauvreté,à la discrimination et aux violences de tout genre.
Le Gouvernement à travers le Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité lutte au quotidien pour la levée des obstacles à l’autonomisation des femmes afin de leur offrir des opportunités diversifiées.

Mesdames et Messieurs,
L’autonomisation économique des femmes constitue une puissante arme de lutte contre les inégalités sociales, la discrimination et l’exploitation.

Je voudrais me référer à cette profonde pensée d’une grande dame, .Madame Irina BOKOVA, Directrice Gérénale de l’UNESCO, qui a dit ceci: « La pleine égalité et le développement du potentiel des filles et des femmes est la nouvelle frontière des droits humains au XXIe siècle. Je ne crois pas que le développement puisse être durable s’il n’est pas équitable. C’est pourquoi, ensemble, nous devons aller bien plus loin pour défendre les droits humains et développer le potentiel de chaque fille et de chaque femme ».

Femmes de Côte d’Ivoire,
Chères sœurs,
Parallèlement à cette célébration, je vous exhorte à saisir les opportunités qui contribueront à renforcer notre pouvoir d’action, à accroitre notre capacité d’influencer le changement social afin de créer un ordre économique et social plus juste et plus équitable.
C’est à ce prix que nous pourrions ensemble parvenir à votre pleine participation au processus de développement, gage de l’envol de notre pays vers la destination de l’émergence.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ