x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 5 mai 2017 | Ministères

ouverture de la 6e Réunion des Ministres de la CENSAD : le mot du Ministre Alain-Richard DONWAHI

© Ministères Par Serge T
Cérémonie de clôture de la 6ème réunion des ministres de la défense de la Communauté des Etats Sahélo - Sahariens
Vendredi 05 Mai 2017 Abidjan. Les ministres de la défense de la Communauté Sahelo-Sahariens se sont réunis du 01 au 05 Mai à l`hôtel Ivoire Cocody pour plancher sur la paix: la sécurité, et l`émergence avec pour thème principal ``Ensemble contre le terrorisme pour la sécurité et le développement``.Photo : Alain-Richard DONWAHI ,Ministre auprès du Président de la République, chargé de la Défense.
· Excellence Monsieur le Vice-Président de la République ;

· Monsieur le Représentant de Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;

· Monsieur le Représentant de Monsieur le Premier Ministre ;

· Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité ;

· Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ivoirien ;

· Messieurs les Ministres de la Défense, chers collègues ;

· Monsieur le Secrétaire général de la CENSAD ;

· Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Membres du corps diplomatique ;

· Monsieur le Chef d’Etat-major Général des Armées ;

· Monsieur le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale ;

· Messieurs les Officiers Généraux ;

· Messieurs les Officiers Supérieurs ;

· Messieurs les Attachés de défense ;

· Mesdames et Messieurs les Experts ;

· Mesdames et Messieurs.

Je voudrais adresser mes remerciements à Son Excellence Monsieur le Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire, qui rehausse l’éclat de la cérémonie de ce jour en présidant l’ouverture de nos travaux.
Votre présence démontre l’engagement, le soutien et l’implication de son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, dans la recherche de solutions concrètes au défi que doivent relever les Etats de la CENSAD.
Je salue la forte présence de mes collègues ivoiriens, ce qui dénote de la solidarité gouvernementale.

Je souhaite le traditionnel AKWABA aux Ministres de la Défense, à cette 6ème réunion de la CENSAD, aux représentants des organisations internationales et des pays invités, ainsi qu’aux délégations qui les accompagnent.
La Côte d’Ivoire est heureuse de vous accueillir pour ces deux journées de travaux consacrées à une thématique, celle du terrorisme, qui est hélas d’actualité.
Mesdames et Messieurs,

Dans le cadre de l’organisation de la présente réunion de la CENSAD, la Côte d’Ivoire a bénéficié du concours de certains Etats.
Je voudrais exprimer nos remerciements à la République Arabe d’Egypte, qui a pris une part active dans l’organisation de la présente rencontre, à travers son soutien technique et la formation qu’elle a dispensée à nos unités chargées de la sécurité.
Nos remerciements s’adressent également à la République Populaire de Chine. Bien que n’étant pas membre de la CENSAD, ce pays ami, a largement contribué à l’organisation de cette cérémonie.

Mesdames et Messieurs,

Lors de notre dernière rencontre organisée de fort belle manière par la République Arabe d’Egypte, sur le thème du terrorisme, nous avions adopté la Déclaration de Sharm El Sheikh sur la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière. A cette occasion, il a été mis en évidence une série de mesures à privilégier pour renforcer notre efficacité dans la prévention et la lutte anti-terroriste. Nous nous étions également accordés sur la nécessité de doter nos Etats membres d’un Centre de lutte anti-terroriste ayant pour objet l’approfondissement de l’échange d’informations, et la concertation dans l’action.

Au regard de l’évolution de l’actualité continentale et internationale depuis notre dernière réunion, les résolutions arrêtées à Sharm El Sheikh apparaissent tout à fait opportunes.

Cependant, l’ampleur croissante du phénomène, dans le contexte marqué par l’unification de certains mouvements terroristes de la région, exige de nous une vigilance soutenue, une réactivité accrue, et une collaboration à la mesure de la menace.

Nous ne devons pas perdre de vue que ce qui est en jeu, est non seulement notre modèle de société, mais aussi nos valeurs et notre développement : en somme, l’avenir même de notre espace commun.

C’est la raison pour laquelle les attentes que je fonde dans nos travaux sont élevées. Notre attention devra porter d’une part sur la mise en œuvre diligente des décisions de Sharm El Sheikh, et d’autre part, sur la nécessité d’aborder la thématique du terrorisme, au-delà de la dimension purement sécuritaire, en s’attachant à traiter les ressorts et les causes profondes, notamment :

- L’insuffisante présence de l’Etat dans certaines parties du territoire national, qui peut susciter un sentiment d’abandon des populations ;

- Le déséquilibre ressenti dans la répartition des richesses nationales ;

- Le chômage des jeunes, et l’inadaptation entre le secteur de l’éducation-formation et celui de l’emploi.

Mesdames et Messieurs,
Ce sont autant de problématiques qui dépassent le strict cadre de nos attributions de Ministres de la Défense, mais qui doivent nécessairement être intégrées dans notre approche holistique, afin de lui garantir une efficacité dans la durée.

Notre pays, la Côte d’Ivoire, qui a malheureusement été victime de la barbarie des terroristes voici un an, a été amené à développer des solutions innovantes. Celles-ci comprennent, entre autres, la conception de politiques sectorielles de sécurité, la mise en place de cadres de coordination de la réflexion et de l’action, et la mise sur pied d’unités opérationnelles spécialisées.
Toutes ces mesures nous ont permis de renforcer notre résilience en même temps que notre capacité d’anticipation.
Et nous sommes pleinement disposés à partager l’expertise que nous avons ainsi développée pour aider les autres Etats membres de la CENSAD, et à nous enrichir de l’expérience de nos voisins, avec lesquels nous sommes liés par une communauté de destin, pour lutter contre le terrorisme. C’est la raison pour laquelle, la Côte d’Ivoire se félicite du retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine, sachant son rôle de pionnier dans le continent, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohamed VI - Que Dieu l’assiste –

Ce retour constitue un soutien important dans le processus de consolidation de la paix et de la sécurité dans notre continent.

Excellence Monsieur le Vice-Président, Chers collègues, Mesdames et Messieurs,

J’aimerais conclure mon propos en vous renouvelant mes remerciements d’avoir répondu favorablement à l’invitation conjointe du Gouvernement ivoirien et de la CENSAD.

Je souhaite que nos travaux soient fructueux et qu’ils débouchent sur des recommandations pragmatiques et adaptées à nos réalités, dans l’intérêt de la sécurité et du développement de nos Etats respectifs.

Je vous remercie. /.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ