x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 2 juin 2017 | L’intelligent d’Abidjan

Fête des mères: un don de plus de 3 millions distribués aux mères de Céchi par Dimba Pierre

65 pièces de pagnes d’une valeur de plus de 3 millions ont été distribuées par Dimba N’gou Pierre, coordonnateur du Projet de renaissance des infrastructures de Côte d’Ivoire (PRICI)à 130 femmes de l’association des femmes fonctionnaires, aux conjointes des fonctionnaires et aux femmes de Trénou dont l’âge minimum est de 50 ans. C’était le samedi 27 mai dernier à la place publique de Céchi et à la salle des fêtes de Trénou . Dimba N’gou Pierre, entendait ainsi honorer et donner un peu plus de baume dans les cœurs des femmes de Céchi, ville située à 60 km d’Agboville. Il a tout d’abord rendu un vibrant hommage à Mousso Akoua Eliane décédée le mardi 23 mai dernier des suites d’un accouchement avant d’indiquer qu’il est venu magnifier la femme qui, pour lui, est un maillon essentiel et un acteur clé du développement. L’invitant au passage à demeurer le creuset de développement et de paix parce que, selon ses propres termes, elle est pour l’homme la fondation de la vie. C’est pourquoi il a insisté pour que la femme privilégie l’amour, l’union et la solidarité. Avant de leur dire que le bitumage de l’axe Agboville-Rubino-Céchi est un véritable cadeau pour elles. « Je suis conscient des problèmes d’eau et de santé. Il faut aussi vous engager dans celui de la salubrité. Votre sous-préfecture a d’énormes potentialités économiques et la nouvelle route va vous sortir de l’ornière. Et des infrastructures seront réalisées, ici. (Ndlr : à Céchi) », les a-t-il rassurées. Les femmes à leur tour ont traduit toute leur reconnaissance à leur ‘fils’ pour la marque d’attention à leur égard en cette période où la femme est l’être le plus magnifié au monde. Quant à madame le sous-préfet, elle a tout simplement demandé aux hommes de prendre soin des femmes qui sont leurs mères, leurs sœurs et leurs femmes.

Ahou Moayé
Correspondant à Agboville

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ