x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 27 juin 2017 | L’intelligent d’Abidjan

Yamoussoukro: l’imam Seydou Sylla appelle à plus de responsabilité dans l’éducation des enfants

© L’intelligent d’Abidjan Par Marc-Innoncent
Ramadan 2017: prière à la mosquée d`Aghien
Dimanche 25 Juin 2017. Abidjan. Le Cheikh Aïma Bouakary Fofana, président du Conseil supérieur des Imams en Côte d`Ivoire a officié la prière marquant la fin de l`Aïd el Fitr (Ramadan) à la mosquée d`Aghien.
La célébration de l’Aid El Fitr dans la capitale politique ivoirienne a été l’occasion, une fois de plus pour l’imam central de Yamoussoukro d'interpeller ses coreligionnaires, surtout les parents, sur leurs responsabilités dans l’éducation de leurs enfants. Après les deux rakats qui ont sanctionné la fin du mois de jeûne de ramadan, dans son sermon, El Hadj Seydou Sylla, l’imam principal de la grande mosquée centrale de la paix de la métropole a fustigé le laxisme des parents vis-à-vis de leurs progénitures. « Il y a trop de dérives dans notre société. La situation ne s’améliore pas. Nous avons connu le phénomène des « enfants de la rue ». Aujourd’hui on parle de « microbes » ou « enfants en conflit avec la loi ». Qui donc éduque nos enfants ? », s’est -t-il interrogé. Cet état de fait, il l'a imputé aux parents « Votre responsabilité est grande dans ce qui arrive aujourd’hui à nos enfants. Vous avez démissionné en ce qui concerne l’éducation de vos progénitures. Mais sachez-le, le Seigneur Allah (SWT) vous demandera des comptes par rapport aux enfants qu’Il vous a confiés. », dira-t-il. Pour lui, le rôle des parents doit consister à donner une éducation de base à leurs enfants selon les principes islamiques. Ainsi « ils deviendront des hommes vertueux, travailleurs, honnêtes et justes. Et le pays pourra compter sur eux. » (…) « Les efforts du gouvernement de resocialisation de ces enfants ne pourront donner des résultats probants que si les parents s’impliquent réellement. ». Il a ensuite fait cas des récents mouvements d’humeur des soldats, qui selon lui ont fortement perturbé la quiétude des populations et paralysé les activités économiques « Ce sont des scènes qui nous rappellent de mauvais souvenirs et que nous n’avons plus envie de revivre. « C’est dans un climat de paix durable que le pays va pouvoir se développer. Œuvrons tous (populations et gouvernants) à l’instauration d’un climat de paix durable en Côte d’Ivoire » Et faisant sienne du dicton du président feu Félix Houphouët-Boigny « La paix ce n’est pas un vain mot, mais c’est un comportement », il a indiqué que « L’ivoirien nouveau » doit pouvoir bannir la violence de son comportement. » . Après quoi, il a fait des bénédictions pour le pays, ses dirigeants ainsi qu'à l'ensemble des populations ivoiriennes.

Harry Diallo à Yamoussoukro

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ