PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 11 juillet 2017 | Abidjan.net

Mines : les femmes du secteur veulent être plus visibles

© Abidjan.net Par D.Tagro
Mines : les femmes du secteur veulent être plus visibles
Samedi 8 juillet 2017. Abidjan. Assemblée générale du réseau des Femmes minières de Côte d’Ivoire (FEMICI).
Les femmes du secteur minier veulent être plus visibles et susciter des vocations dans le secteur. Ces points ont été abordés lors de l’assemblée générale du réseau des Femmes minières de Côte d’Ivoire (FEMICI) qui s’est tenue samedi 8 juillet 2017 à Cocody, en présence de représentants du ministère de l’Industrie et des mines.

Selon Christine Logbo Kossi, la nouvelle présidente du réseau qui remplace Pauline Tahi, la structure fondée en mars 2015 a pour objectifs de valoriser la présence des femmes dans les mines, sensibiliser les plus jeunes aux filières scientifiques et techniques pour qu’elles saisissent l’opportunité des métiers du secteur. Des actions sont entreprises dans ce sens, a assuré Mme Logbo Kossi, par ailleurs directrice exécutive du Groupement professionnel des miniers de Côte d’Ivoire (GPMCI). Ce sont des journées carrières dans les lycées de jeunes filles. A côté de cela, le FEMICI s’est inscrit dans une démarche régionale qui a consisté à créer un réseau CEDEAO pour valoriser la prise en compte du genre dans le domaine avec pour but de susciter l’entrepreneuriat d’abord et ensuite valoriser les métiers des femmes. Elle a indiqué que le travail des mines qui était auparavant physique s’est allégé par la création de services, ce qui a pour avantage de favoriser l’entrée de femmes dans le secteur. « Historiquement le travail était dur, on creusait ; c’était des mines souterraines. Aujourd’hui le travail est devenu hautement technologique. Le procédé d’extraction, de transformation, les procédures environnementales…sont devenues procédurières et hautement automatisées. Du coup une femme ne va plus avoir une pénibilité physique de travailler dans une mine », a-t-elle tranquillisé. Notant les opportunités pour la gente féminine de gagner de l’argent en travaillant dans les mines.

Mme Logbo Kossi a souligné, en outre, que le secteur des mines compte, hormis les entrepreneurs et les artisans, moins de 300 femmes dans les entreprises.

D.Tagro

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ