x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mardi 20 février 2018 | APA

Impôt ivoirien: Entrée en vigueur du dépôt des états financiers via la plateforme électronique e-liasse "dès mars"

© APA Par DR
Atelier de restitution de la formation e-liasse, à Abidjan
Mardi 20 fevrier 2018. Le dépôt des états financiers des entreprises en Côte d`Ivoire se fera désormais via e-liasse, une plateforme électronique de la Direction générale des impôts, "dès les premiers dépôts au mois de mars", a indiqué mardi Koné Idrissa, le président de l`Ordre des experts-comptables.
Le dépôt des états financiers des entreprises en Côte d’Ivoire se fera désormais via e-liasse, une plateforme électronique de la Direction générale des impôts, "dès les premiers dépôts au mois de mars", a indiqué mardi Koné Idrissa, le président de l’Ordre des experts-comptables, en marge d’un atelier de restitution de la formation e-liasse, à Abidjan.

Répondant à une question des journalistes de savoir le deadline pour les entreprises à se mettre à jour concernant la plateforme e-liasse, M. Koné Idrissa a annoncé que "la disposition entre en vigueur dès les premiers dépôts au mois de mars (2018)".

II a fait savoir que "la procédure va progresser" après la phase pilote qui a déjà eu lieu. Selon lui, le véritable enjeu, c’est la qualité de l’information financière. Car, le système permet d’avoir une base de données et une traçabilité de toutes les informations pour prendre des décisions.

Le chef du Guichet unique des états financiers à la Direction générale des impôts, Didier Coulibaly Kissa, a relevé en marge de l’atelier que "les premiers délais légaux se présentent en fin mai" et les transmissions des états financiers devraient être effectives sur la plateforme.

"Au niveau des visas, le même principe continue. Quand le contribuable met en ligne son état financier, il transmet cela sur la plateforme à son expert comptable qui a différentes fonctionnalités lui permettant de viser ça en ligne", a dit M. Kissa, précisant que "la validation (de l’expert-comptable) constitue maintenant le visa de l’état financier".

Il s’agit de dématérialiser l’état financier sur une plateforme qui puisse intégrer les données de ce document sur les bases de données de la Diection générale des impôts, a-t-il poursuivi, ajoutant qu’elle permet un gain de temps grâce à son importation automatique depuis son poste de travail.

Cette plateforme unifiée suit des directives de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Elle intègre des dispositions "conformes au système Syscoa". Son paramétrage est modifiable par le contribuable quel que soit le régime fiscal.

Le système prend en compte toutes les versions de fichiers Excel (97 à office 365) et permet le rappel automatique à l’utilisateur des erreurs sur les calculs des totaux en ligne ou en colonne lors de la saisie ou du chargement automatique.

L’atelier de restitution de la formation e-liasse devrait permettre d’apporter des aménagements avant l’opérationnalité de la plateforme. Depuis deux exercices en Côte d’Ivoire, les experts-comptables donnent leurs points de vue sur les états financiers, gage d’une fiabilité de l’information financière pour l’Etat ivoirien.

AP/ls/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ