x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 20 octobre 2018 | Partis Politiques

Grand-Bassam : en attendant le verdict de la Cour suprême, intimidation sur les partisans du maire Ezaley

© Partis Politiques Par DR
Le maire sortant de Bassam «rejette» les résultats de la CEI et revendique sa «victoire»
Philippe Ezaley, maire sortant de Grand-Bassam a rejeté, mardi, mardi les résultats communiqués par la Commission électorale indépendante (CEI), lundi, l`annonçant perdant du scrutin municipal de samedi.
Des partisans du maire Georges Philippe Ezaley ont le sommeil troublé en ce moment. Et pour cause, après les élections du 13 octobre 2018, ils sont l’objet d’intimidation. Selon des sources proches de l’équipe de campagne du candidat du Pdci-Rda, c’est le cas d’un des responsables de bureau de vote qui a été convoqué dans la nuit de jeudi à vendredi par les forces de l’ordre afin d’être entendu. Fort heureusement, l’information qui est remontée à l’équipe de campagne a vite fait d’être portée à la connaissance des avocats du Pdci-Rda, parti du maire Georges Philippe Ezaley. Les hommes de droit, ont demandé que l’audition de leur client soit suspendue jusqu’ à hier matin à 9 heures, compte tenu de l’heure tardive. Il était 23h jeudi dernier quand ce partisan d’Ezaley cueilli à son lieu de travail avait été emmené au poste. C’est donc sous la garantie prise par un proche du maire sortant que l’infortuné a été libéré pour être entendu, hier à 9 heures en présence de son avocat. Suite à cette audition, il a été libéré. Selon des informations concordantes, l’entourage du maire Ezaley, depuis la contestation qu’il a élevée contre le verdict annoncé par le Cei, est l’objet d’intimidation et de menaces.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ