x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 20 octobre 2018 | AIP

Régionale et municipale 2018 : la razzia du RHDP unifié dans la région du Worodougou (Papier d’éclairage)

© AIP Par DR
Régionale et municipale 2018 : la razzia du RHDP unifié dans la région du Worodougou (Papier d`éclairage)
Séguéla, Une semaine après la tenue du deuxième scrutin couplé régional et municipal de l’histoire de la Côte d’Ivoire, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) s’est taillé la part du lion dans la région du Worodougou, face aux indépendants, tandis que les partis traditionnels semblent loin à la traîne, a relevé l’AIP à Séguéla, quatre jours après la proclamation des résultats provisoires par la Commission électorale indépendante (CEI).

Sur les huit mairies à pourvoir, le parti porté à bout de bras par le Rassemblement des républicains (RDR) en a glané six que sont Dualla, Massala, Séguéla, Morondo, Sifié et Kani.

A Kani, le ‘’doyen’’ Yaya Méité, icône locale du parti à la case, était seul candidat en lice, obtenant 95,30% des suffrages exprimés, tandis qu’à Sifié, Méité Anlyou, le seul maire issu du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), dans le Nrand nord lors de la précédente mandature, directeur de cabinet du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, président du mouvement ‘’Sur les traces d’Houphouët-Boigny’’, a viré tout naturellement au parti unifié.

Les deux communes restantes, à savoir Djibrosso et Worofla, ont été remportées par des indépendants très proches du RDR et partant du RHDP.

Tous ces résultats dénotent d’une hégémonie autrefois du RDR et aujourd’hui du RHDP dans le Worodougou, avec encore la victoire à la présidence du Conseil régional de Bouaké Fofana, actuel DG de la SICOGI, sous la bannière du RHDP.

En attendant que la chambre administrative de la Cour suprême ne donne les résultats définitifs, l’électorat du PDCI dans le Worodougou s’effrite comme peau de chagrin, surtout avec le décès récemment du leader local de ce parti, Ladji Bakayoko, quand le Front populaire ivoirien (FPI) est, lui, toujours aux abonnés absent.

(AIP)

kkp/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ