x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le dimanche 21 octobre 2018 | Partis Politiques

Municipales à Yopougon/ Après la proclamation des résultats : Ce que l’ambassadeur de la paix, Kéita Amara, a demandé à Zié Daouda

© Partis Politiques Par DR
Municipales à Yopougon/ Après la proclamation des résultats : Ce que l’ambassadeur de la paix, Koné Amara, a demandé à Zié Daouda
Les résultats issus des élections municipales à Yopougon n’enchantent pas les milliers d’électeurs qui ont porté leur choix sur le candidat du Pdci, Zié Daouda Péwélégnan. Mais ces derniers n’entendent pas manifester dans les rues de Yopougon. Ils ont donc décidé de tourner le dos à la violence. Et ce, après les instructions données par le candidat Zié Daouda après une séance de travail le mardi 16 octobre 2018 avec l’Ambassadeur de la paix, Kéita Amara à Abidjan. Lors de cette entrevue, Zié Daouda a fait cas des ’’ irrégularités’’ constatées lors du scrutin du 13 octobre 2018 dans la plus grande commune d’Abidjan. « Le 13 octobre dernier, nous avons été surpris lors du scrutin de voir nos représentants interdits d’utiliser les listings autorisés par la CEI et refusées catégoriquement par la commission électorale locale. Nous avons relevé que la Commission électorale locale était composée essentiellement d’agents de la mairie de Yopougon, donc des proches du maire sortant. Nous estimons que ces agents n’ont pas été objectifs. Pis les représentants du PDCI-RDA ont été harcelés, brutalisés, violentés sous le regard passif et souvent même complice des forces de l’ordre », a indiqué le candidat du Pdci à sa sortie d’audience avec l’ambassadeur Kéita Amara. Une situation qui, selon Zié Daouda, a provoqué l’ire des populations de Yopougon acquises à sa cause. « Face à cette atmosphère de terreur, les populations de Yopougon fatiguées de ces comportements anti-démocratiques ont manifesté la volonté de sortir dans les rues. Conscient de la possibilité de débordement, j’ai opté pour l’apaisement et la paix. SEM Kéita Amara m’a conseillé d’utiliser les voix juridictionnelles. J’ai donc décidé de rejeter toutes formes de violences. Je me tourne donc vers la Cour suprême. Voici les raisons fondamentales du climat de non violence et de paix qui règne actuellement à Yopougon », a confié le président fondateur de l’Ong Attou. Faut-il rappeler qu’avant les élections, lé député Zié avait rendu une visite à Kéita Amara. Celui-ci lui avait demandé de faire de la paix son slogan de campagne tant dans les mots que dans le comportement. Pour ce faire, le candida Pdci a ouvert sa liste à toutes les tendances politiques et à la société civile. Les messages de cohésions, de réconciliation et de paix ont été communiqués à la population tout au long de sa campagne.

MR

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ