PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 17 mai 2019 | AIP

Les boursiers des universités ivoiriennes traduisent leur gratitude au gouvernement

© AIP Par Marc Innocent
La Plateforme des étudiants boursiers de Côte d`Ivoire traduit sa reconnaissance au Gouvernement ivoirien
Abidjan le 16 Mai 2019. La Plateforme des étudiants boursiers a traduit, ce jeudi, sa reconnaissance et sa gratitude au gouvernement suite à une rallonge budgétaire qui a permis d’accroître le montant global de la bourse de 7,45 milliards FCFA en 2015 à 116,4 milliards FCFA en 2018
Abidjan, Le président de la Plateforme des étudiants boursiers, Attobra Aby Franck, a traduit jeudi la reconnaissance et la gratitude des membres de sa plateforme au gouvernement suite à une rallonge budgétaire qui a permis d’accroître de 7,45 milliards F CFA en 2015 à 116,4 milliards F CFA en 2018, soit une augmentation de 119,81%.

«La bourse nous permet de surmonter les difficiles conditions de vie et d’études. Je demande à nos camarades qui n’en bénéficient pas encore d’être patients et à ceux qui l’ont de l’utiliser de manière positive», a dit Attobra Franck, lors d’une audience que leur accordait le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Albert Mabri Toikeusse, à son cabinet.

«Nous aurions voulu faire davantage. Mais c’est un geste que fait l’Etat. C’est une invitation à donner le meilleur de vous-mêmes parce qu’il est inadmissible que les résultats des boursiers ne soient pas bons», les a exhortés le ministre Mabri Toikeusse, les invitant à exceller pour mériter les postes qu’ils sont appelés à occuper à l’issue de leurs études supérieures.

Le gouvernement s’engage à faire de l’espace universitaire un cadre propice aux études par l’instauration d’un environnement de paix et de quiétude pour des jeunes bien formés, capables d’aller en compétition avec les jeunes d’autres nations et qui font notre fierté.

L’enveloppe budgétaire allouée aux bourses en 2015, était de 7,45 milliards F CFA. En 2018, elle est passée à 16,4 milliards F CFA, soit une augmentation de 119,81%. Le nombre de bénéficiaires de bourses a alors augmenté de 44,72%.

Les différents taux pratiqués sont en Licence1 et Licence 2 de 240 000 F CFA, soit 20 000 F CFA par mois. En Licence 3 et Master 1, les taux sont de 480 000 F CFA, soit 40.000 F CFA par mois. Et en Master 2 et Doctorat de 600.000 F CFA, à raison de 50 000 F CFA par mois.

Pour les bourses hors Côte d’Ivoire, le budget qui était de 3,7 milliards en 2016, est passé à 4,5 milliards F CFA en 2018, en augmentation de 20% portant le nombre de bénéficiaires de 500 à 800 étudiants.

Le pourcentage des étudiants ivoiriens bénéficiaires de bourses est de 18% pour une population d’environ 210 000 étudiants. L’objectif du gouvernement est d’atteindre au moins 30% de bénéficiaires de bourse de cette population.

(AIP)

aaa/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ