x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 24 mai 2019 | L’intelligent d’Abidjan

Sécurité alimentaire dans l’espace UEMOA : Le président du Niger Issoufou Mahamadou exprime ses inquiétudes

© L’intelligent d’Abidjan Par DR
Cérémonie d`ouverture de la 5ème Task Force Présidentielle sur le Programme de la Monnaie Unique de la CEDEAO
Mercredi 21 février 2018. Ghana. Cérémonie d`ouverture de la 5ème Task Force Présidentielle sur le Programme de la Monnaie Unique de la CEDEAO, à Accra, en présence du Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA. Photo: ISSOUFOU Mahamadou, Président du Niger.
La huitième réunion du comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle de l’espace UEMOA s’est tenue le 17 mai 2019 à Niamey au Niger. Les ministres Kobenan Kouassi Adjoumani des Ressources Animales et Halieutiques et Mamadou Sangafowa de l’Agriculture et du Développement Rural ont représenté la Côte d’Ivoire.

Le Président Issoufou Mahamadou, président de la République du Niger dans son discours d’ouverture, a dit : « Le recentrage du rôle de l’État sur les aspects régaliens, la réalisation d’interventions intégrées sur toute la chaine de valeur des filières agricoles, le passage à la contractualisation des services et à un système de commercialisation garantissant les intérêts des petits agriculteurs et éleveurs, la disponibilité de financements adaptés aux entreprises agricoles, notamment familiales est une source d’espoir pour la mise en œuvre de la stratégie et du programme de la production agricole». Il a déploré le fait tous les efforts pour garantir la sécurité alimentaire soient menacés par « une situation d’insécurité du fait des organisations terroristes et criminelles qui sèment terreur et désolation avec pour conséquences des afflux de réfugiés et déplacés et des entraves à la production et à la commercialisation ». Ces menaces, a-t-il relevé « viennent amplifier les conséquences des changements climatiques contre lesquels nos pays se battent à travers la mise en œuvre de leurs contributions déterminées au niveau national ».

S’exprimant au nom de la délégation ministérielle ivoirienne, Mamadou Sangafowa a souhaité que les résolutions de cette réunion soient appliquées : « Ce qu’il faut retenir globalement c’est que les résolutions de la 7è réunion ont été pour la plupart mises en œuvre avec satisfaction. Nous souhaitons que les résolutions de la 8è aussi puissent être mises en œuvre avec beaucoup de satisfaction. Nous avons noté qu’il y a quand même une vigilance à accorder à la question de la sécurité alimentaire dans notre espace. Nous avons noté que la résurgence de l’insécurité impacte nécessairement négativement cette sécurité alimentaire. Nous avons noté aussi qu’il faut des échanges plus accrus entre nos États, pour éviter d’importer ce que nous avons déjà dans notre espace communautaire ».

EF avec Sercom

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ